top of page
Groupe-7.png

« Pas à 100 % », « les Fans français incroyables »... Viktor Axelsen réussit son entrée aux IFB

Jamais sacré à Paris, le champion olympique en titre est le grand favori à Coubertin. Après son raté au Danemark la semaine passée, au premier tour Axelsen assure la victoire « en deux sets, c'était l'objectif ».


La première participation d'Axelsen à l'Open de France remonte à 2012. Le Danois a remporté son premier match ce mardi à Coubertin / Badmintonphoto

À l'applaudimètre, il a déjà remporté le match. Les Yonex IFB 2022 sont lancés, les premiers supporters et groupes de jeunes affluent dans le Stade Pierre de Coubertin (Paris, XVIe), et tous élèvent la voix lorsque le géant Danois pénètre dans l'enceinte. N°1 mondial et champion olympique en titre, Viktor Axelsen peut compter sur ses fans, au-delà de ses frontières scandinaves. La preuve avec des premiers cris et encouragements du public à son arrivée sur le court TV et à chacune de ses attaques fulgurantes, un bon échauffement avant l'arrivée des joueurs français plus tard dans la journée.


Sorti dès les quarts de finale de son tournoi maison, le Super 750 d'Odense, la semaine dernière au terme d'un match où il n'a pas eu à coeur de se battre, l'homme fort de ses derniers mois est donc de retour dans la Ville Lumière, dix ans après sa première participation soldée à l'époque par une médaille d'argent. Depuis, le Scandinave n'est remonté qu'à une reprise sur le podium (3e) du rendez-vous parisien du World Tour, en 2019, tout juste avant la crise sanitaire et ses conséquences sur le circuit.


« On ne peut pas espérer être au meilleur niveau dès le premier tour »


Face à lui ce mardi midi, le Japonais Kenta Nishimito (21e mondial), pas un adversaire facile pour entamer cette semaine de compétition. Mais les premières impressions sont plus que positives, tant le Danois semble dominer son opposant tout au long du premier set remporté 21-11. « J'ai bien bougé pendant la première manche, relate-t-il, à la sortie du terrain. J'étais rapide dans mes mouvements, efficace dans les attaques. »


Le match s'est corsé, sans que le public ne faiblisse sur les encouragements. Au rythme des « Viktor, Viktor » scandés dans les tribunes, le grand favori du tableau, malgré une petite frayeur en fin de set, mené 19-20, l'emporte, le poing serré, sans passer par un set supplémentaire, ce qu'il redoutait. « Les fins de sets, à chaque fois, étaient très disputées, mais je gagne en deux, c'était l'objectif, confie le vainqueur. Je ne peux pas dire que je suis à 100 %, mais on ne peut pas espérer être au meilleur niveau dès le premier tour. Les conditions étaient bonnes et les fans Français incroyables. Je suis impatient de revenir sur le court jeudi. »


Les supporters tricolores attendent désormais l'entrée en lice des paires françaises, à commencer par les frères Popov en double hommes, suivis de Ronan Labar et Lucas Corvée en fin d'après-midi.



Photos : Badmintonphoto (live)



409 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Groupe-8.png
Groupe-5.png
Fond 3.png
bottom of page