La photo du mois - Septembre 2020


Alors que les phases finales des Thomas et Uber Cup 2020 devaient se tenir dans quelques jours au Danemark mi octobre 2020, voilà une image qui nous replonge dans un moment historique du badminton européen - et mondial. Nous sommes le 22 mai 2016, à 17h25 exactement, en Chine, où vient tout juste de se dérouler la finale de la Thomas Cup - les championnats du monde par équipe masculine.


Et pour la toute première fois de l'histoire de la compétition, ce n'est pas une équipe asiatique qui remporte le trophée, mais ces satanés Danois, qui viennent de réaliser un véritable exploit, en battant l'Indonésie en finale par 3/2. C'est Hans-Kristian Vittinghus (à gauche) qui remporte ce troisième et dernier point face à Mustofa 21-15, 21-7. Dans une ambiance de folie, tous les Danois se jettent alors sur leur héros du jour.


Parmi eux, Jan Jorgensen (à droite), qui avait apporté le deuxième point aux Scandinaves, qui prend alors le visage de son compatriote entre ses mains avec une expression qui en dit long sur l'état d'esprit du moment - une sensation d'incroyable, de magie et à la fois d'incompréhension sur ce qui vient de se passer - cette compétition est l'épreuve par équipe reine pour tout joueur de badminton. Vittinghus, lui, est en pleine extase, récompensé pour son acharnement, son travail et son état d'esprit remarquable depuis le début de sa carrière - il est sans doute le joueur le plus fair-play du circuit.


Yohan Nonotte, le photographe de Badmintonphoto, est à quelques mètres de la scène de liesse et immortalise ce moment, qui, comme la victoire danoise, restera dans les annales.

© 2020 Badzine