Classement : Qu’est-ce qui change à la rentrée ?

Après pluisieurs mois sans compétition, les premiers tournois de la nouvelle saison 2020-2021 sont au menu de ce mois de septembre, synonyme de rentrée. Gelés depuis le 12 mars, vos classements, eux, ont subi des petites modifications. On vous explique.


Des modifications ont été apportées au classement par points hebdomadaire (CPPH) / Photo : P.A

C’est la rentrée ! Suspendues dans un premier temps jusqu’au 15 septembre, les compétitions ont finalement pu reprendre dès le mois d’août. Et qui dit premiers matchs de la saison dit aussi premiers points engrangés.

Alors, pour combler quatre mois sans aucun tournoi pendant lesquels vos classements ont été gelés, l’algorithme du Classement par points hebdomadaire (CPPH) va connaître quelques modifications, que vous soyez classés Promobad ou que vous fassiez partie des meilleurs joueurs de l’Hexagone.

  • Pas de résultat entre mars et septembre 2020, quelle solution ?

Tout d’abord, pour pallier l’absence de toute compétition depuis le 12 mars – les classements ont été gelés à partir de cette date jusqu’à la récente reprise des tournois - tous les résultats acquis à partir du 12 mars 2019 seront intégrés en 2020 à la fiche de chaque joueur. Plus concrètement, la FFBad illustre ce fonctionnement avec un exemple :

« Un résultat du 25 mars 2019 sera reporté au 25 mars 2020 et disparaîtra donc au 25 mars 2021 », puisque le CPPH est calculé sur une année civile. Sur votre profil joueur, sur le site et l’application Myffbad, un préfixe « Covid19 » sera indiqué sur chacune de ces compétitions « fictives ».

  • De meilleures valorisations des coefficients au niveau départemental

La première de ces modifications concerne les joueurs classés P (Promobad). Tous les matchs remportés en compétition rapporteront désormais 0,5 points contre 0,3 auparavant.

Concernant les compétitions par équipe, comme les Interclubs dont le championnat élite reprend dans une dizaine de jours, les coefficients utilisés pour le calcul du classement vont être ajustés. Avec une meilleure valorisation pour les championnats départementaux et une moins en bonne pour le niveau national. De la même manière que pour les Promobad, le gain minimum par match va aussi augmenter, passant de 1 à 1,5 point.

Pour les compétitions et les championnats individuels, les modifications apportées au CPPH sont plus techniques, mais là aussi, celles-ci se traduisent par de meilleures valorisations en faveur du niveau départemental. Par exemple, le coefficient « Tc », une cote définie selon l’instance organisant le championnat (nationale – fédération, régionale – ligue, ou départementale – comité), va être ajusté avec une meilleure valorisation au niveau départemental et une moins bonne au niveau national. Quant aux compétitions individuelles, le barème minimal d’un tableau passe lui de 2 à 3.

  • L’attribution des séries : du changement

C’est la principale modification apportée par l’instance fédérale aux coefficients. Pour reprendre le communiqué de la FFBad, « l’appartenance à une série ne dépend plus de la cote et du rang quel que soit le sexe du joueur, mais d’un pourcentage des joueurs par rapport au nombre total de joueurs classés dans la discipline selon ce tableau ».

Le tableau en question ;

-> Prenons un exemple : Si la semaine X il y a 50 000 joueurs classés en simple homme en France, alors il y aura 100 d’entre eux classés N1 (0,2 % x 50 000 = 100), 200 classés N2 {(0,6 % x 50 000) - N1 = 200}, 400 classés N3 {(1,4 % x 50 000) - (N1 + N2) = 400}, et ainsi de suite.


  • Pas tant d'impact que ça

Un calcul de tous les classements a été effectué fin août en prenant compte ces modifications. Le classement au 1er septembre tient donc en compte ce « recalcul ». Les valorisations étant plus avantageuses pour les joueurs de niveaux P et D, les modifications détaillées ci-dessus, devraient faire augmenter légèrement les cotes de ceux joueurs et réduire légèrement celles des joueurs classés R et N.


Mais selon le profil du joueur, la FFBad tient à préciser que ces augmentations et réductions de cotes ne s'observent pas systématiquement chez tous les joueurs. « il pourra y avoir également des perdants chez les D et P, et des gagnants chez les N et R, même si ceux-ci seront minoritaires », explique la fédération dans son communiqué.


- Le communiqué de la FFBad : https://bit.ly/33cSk3Y

- Pour les amateurs de chiffres : https://bit.ly/2GxRNlw


© 2020 Badzine