Cholet : Wei dans les pas de Xuefei ?

Joueuse chinoise de 25 ans, Xu Wei est arrivée en France l'année dernière. Après une saison sous les couleurs de l'Union Saint-Bruno en Nationale 1, elle s'apprête à découvrir le TOP 12 la saison prochaine avec Cholet, qu'elle vient de rejoindre en même temps que Léa Palermo.


Wei Xu sous ses nouvelles couleurs du BACH

« Je suis venue en France pour jouer au badminton, m'entraîner, et jouer des tournois internationaux », C'est ainsi que se présente Xu Wei quelques jours après l'annonce de son transfert entre l'Union-Saint-Bruno (N1) et Cholet (TOP 12). Âgée de 25 ans, Wei a quitté son pays natal il y a maintenant un an, « J'ai tout quitté. Mon club, ma maison, ma nouvelle voiture, tout. J'avais besoin de nouveaux challenges, raconte la spécialiste du simple. Si je m'entraîne si dur, c'est pour participer, un jour, aux championnats du monde. »


Classée n°6 chinoise l'an passé, Xu Wei a peu d'expérience sur la scène internationale. Peu d'apparitions sur le circuit BWF mais tout de même plusieurs participations au championnat interclubs malaisien, plus connu sous le nom de PurpleLeague. disputé une fois par an au mois de février. C'est notamment lors de cette compétition par équipes qu'elle a pu se confronter aux meilleures voire les accrocher. En 2017 notamment, lors d'un match en trois sets gagnants de 11 points, elle s'inclinait de très peu face à la redoutable Tai Tzu Ying, la Taïwanaise actuelle n°1 mondiale.


Pi Hongyan : « Je me revois vingt ans en arrière »


Avant de prendre la direction de la France, Xu Wei s'entraînait dans la province de Chengdu en Chine, coachée par l'ex-joueuse internationale Han Li. C'est elle qui l'a mise en contact avec la championne française Pi Hongyan pour préparer son départ vers la France. « Pour avoir la chance de participer à des tournois internationaux, je devais partir, sortir de ma routine », déclare Xu Wei.


Conseillée par l'ancienne n°2 mondiale française, Xu Wei a donc pris la direction de Saint-Bruno l'an dernier, pour prendre la place de PiHongyan, justement, alors que cette dernière évoluait encore sous les couleurs de l'USB - le club était en Top 12 lors de la saison 2018/2019. À l'USB, Xu Wei a disputé six simples notamment lors de la saison 2019-2020 interrompue à cause de la crise sanitaire liée à l'épidémie de coronavirus. Six rencontres aux scores sans appel : Xu Wei n'a encaissé, au pire, que 13 points par manche..



« On échange beaucoup par messages, raconte la nonuple championne de France. Xu Wei est une personne très sérieuse et motivée pour apprendre de nouvelles choses dans le badminton. Elle a déjà un très bon niveau en simple et elle aime partager son savoir et son expérience avec les plus jeunes à Bordeaux », poursuit Hongyan. « Elle est calme, posée, et très gentille, ajoute la Française. Elle adore chanter. Je me revois vingt ans en arrière. »


Après Pi et Qi, Wei ?


Bien qu'elle n'ait pas beaucoup de tournois internationaux à son actif, Xu Wei semble très bien armée pour défier toute concurrence lors de la prochaine saison de Top 12 sous les couleurs du BACH. En parallèle, la Chinoise s'entraînera au CREPS de Bordeaux aux côtés des joueuses de simple.


« Pour le moment, elle ne pense pas trop au futur, elle se concentre sur le présent, l'entraînement, son nouveau club et apprendre la langue française », nous rapporte un membre du bureau de Cholet.


Quoiqu'il en soit, en s'engageant avec le BACH, Xu Wei s'engage « sur du long terme », nous dit-on au sein du club choletais, où elle évoluera, entre autres, aux côtés de Léa Palermo, autre recrue de choix.


L'histoire de Xuefei Qi se répètera-t-elle ? Arrivée en 2014 en France, la joueuse du club breton de Rostrenen ne pensait pas que, six ans plus tard, elle deviendrait championne de France et incarnerait le meilleur espoir tricolore en vue des Jeux de Tokyo. L'avenir de Xu Wei reste à écrire - et ne manquera pas de faire couler de l'encre. En mandarin ou en français...


Photo : Badminton Club de Cholet

© 2020 Badzine