Groupe-7.png

WORLD TOUR FINALS - La passe de 3 !

Déjà qualifiés pour le dernier carré de la compétition, Thom Gicquel et Delphine Delrue se sont offert un troisième succès de rang à Bangkok et terminent en tête de leur poule, avec désormais la demi-finale en ligne de mire.

Avec trois victoires en autant de match, Thom et Delphine terminent en tête de leur poule

Pas le même enjeu (quoique), mais la même passion, la même énergie, la même assurance sur le terrain. Si les Français Thom Gicquel et Delphine Delrue - première paire tricolore de l’histoire à faire partie des huit finalistes du circuit international - avaient déjà assuré l’essentiel, et de quelle manière, face aux Indonésiens et aux Malaisiens, ils ont conclu cette phase de poule, en tête, sur un sans-faute. (Coup du) chapeau !


Dernier match de la journée lancé sur le court n°2, la rencontre franco-allemande entre les deux jeunes Frenchy, 22 ans, et leurs homologues germaniques, qu’ils ont déjà battus lors du premier Super 1000 thaïlandais au début du mois et assurés de ne pas participer aux demi-finales après leurs deux revers en poule, a été un récital. Un récital du niveau de jeu de Thom et Delphine, imperturbables, ni au filet, ni en défense, et décisifs en attaque.


Car si eux étaient déjà qualifiés pour le dernier carré de la compétition et les autres éliminés, l’enjeu légèrement moindre donc, le match a tout de même tourné en faveur des Bleus, qui n’arrêtent pas de nous surprendre. Au point qu’on ne parle plus de surprise, ni de performances. Mais de talent. Un talent encore démontré ce vendredi face aux Allemands pourtant TDS2 à Bangkok : 21-10, 21-15. Un talent que les meilleures paires mondiales, dont Thom et Delphine font désormais partie, doivent désormais redouter au fur et à mesure des résultats des deux Français, qui eux, se rapprochent à grands pas du top 10 mondial.



Un top 10 mondial que connaissent déjà bien nos Bleus - rien qu’en Thaïlande, sur les trois rendez-vous internationaux, Thom et Delphine se sont imposés face aux 4e Jordan & Oktavianti la semaine dernière et les 8e mondiaux Faizal & Widjaja il y a deux jours.

Qui l’aurait cru ? Qu’à la fin de la tournée thaïlandaise, après trois semaines de compétition au coeur du gratin mondial (on n’oublie pas l’absence des Japonais et Chinois privés de voyage en raison de la crise sanitaire), et plus d’un mois à Bangkok, Thom et Delphine se retrouvent parmi les quatre meilleures paires de mixte mondiales de la saison ? Eux, peut-être.


Demain, c’est encore un autre défi qui attend les jeunes Français, affamés de victoires, face aux grands favoris de ces World Tour Finals, têtes de série 1, les locaux Puavaranukroh & Taerattanachai, vainqueurs des deux Super 1000, rien que ça, mais qui ont montré des failles, du moins une, avant hier, battus pour la première fois en trois semaines de matchs à Bangkok par les sud-Coréens Seo & Chae en deux sets.


Les Thaïlandais Puavaranukroh & Taerattanachai seront les adversaires des Bleus en demi-finale

En ligne de mire désormais, la finale, mais quand on fait le bilan, un peu prématuré certes, il est déjà exceptionnel. Demain, ce sera du bonus, qui pourrait se transformer en rêve, quoique, tout devient possible et réalisable avec ces deux-là. Même si on risque de réutiliser le terme « d’exploit » en cas de victoire comme à de nombreuses reprises auparavant. Car ils avaient l'habitude d'être les « outsiders » des événements majeurs, mais Thom et Delphine ont retiré cette casquette de leur tête ces dernières semaines, se frayant un chemin parmi les patrons de la discipline, et devenant de sérieux clients au(x) titre(s). La fatigue ? La pression ? Autant de facteurs qui pourraient aussi faire basculer le match demain. Et à ce stade de la compétition, pas sûr qu’elles ne ralentissent les Français, en quête de nouvelles victoires de prestige…


Photos : Badmintonphoto (live)

Groupe-8.png
Groupe-5.png
Fond 3.png