top of page
Groupe-7.png

WORLD JUNIORS - Direction les quarts !

Objectif atteint hier soir heure française pour les Bleus, qui ont défaits les Espagnols pour finir tête de poule. Ils sont désormais en quarts de finale où ils affronteront ce jeudi les Indonésiens. Pour une médaille historique ?

Voilà, c'est fait. la france est en quarts de finale des championnats du monde par équipe junior. Comme en 2017, la génération Popov. Ils sont les derniers représentants européens. Les Danois, les Anglais, eux, ont chu dans leur groupes. Les tricolores, protégés par leur rang de tête de série (grâce aux très bons classements mondiaux individuels), n'ont pas laissé passé leur chance d'aller accrocher une place dans les derniers huit, les huit meilleures nations du monde, avec la Chine, la Corée, la Thailande, l'Inde, le Japon, la Malaisie et Taiwan. Excusez du peu.


Hier soir, les Bleuets ont écrasé une équipe d'Espagne pourtant solide. 5/0, avec une première victoire en mixte de Tom Lalot-Trescartes/Elsa Jacob. Arthur Wakhewitsch et Malya Hoareau ont triplé la mise avec deux simples menés de raquette de maitre. Le clou a été enfoncé par deux fois, en double homme (Labarthe/Lalot-Trescarte) et en double dames avec Camille Pognante et Elsa Jacob. Pas un set de perdu, encore une fois, la consigne est respectée : se préserver au maximum pour les matchs d'après.


Justement, le match d'après va décider, ou non, si la France des jeunes va rentrer dans l'histoire. Jamais une équipe de France n'a réussi à glaner une médaille sur une telle compétition - chez les jeunes ou les moins jeunes. En 2017, ils avaient été tout près, face à la Corée (rencontre perdue 2-3). Ce jeudi, à 18h heure locale, ils affronteront l'Indonésie, généralement bien dotée en jeunes prodiges. Et une compo déja annoncée plutôt surprenante puisque Alex Lanier sera aligné en simple (là, rien d'anormal), mais également en mixte avec Elsa Jacob. Tom Lalot, bien sollicité jusque là, fera donc uniquement le double avec Baptiste Labarthe.



Sur le papier, au classement mondial, les Asiatiques sont tous devant - à part Alex Lanier, qui, avec son 50eme rang mondial devance son adversaire à la 98eme place, mais ces classements, chez les juniors ne veut pas dire grand chose car ils sortent peu à l'international. Aucun des joueurs ne s'est dejà joué en compétition internationale - cela sera donc la grande inconnue...







1 393 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


Groupe-8.png
Groupe-5.png
Fond 3.png
bottom of page