WORLD JUNIORS - Christo Popov en argent 🥈

Christo Popov est devenu ce 13 octobre le premier Français a grimpé sur le podium des Championnats du monde juniors. Médaille d'argent, chapeau l'artiste.


Médaille d'argent historique pour Christo Popov aux mondiaux juniors

Ce sourire, à un point de la défaite, a résumé la rencontre. Entre résilience et fatalité. Christo Popov n’a pas failli. Il a livré un combat d’une grande intensité, dans cette finale des Championnats du monde junior, à Kazan. Mais en face de lui, simplement, il y avait un roi.


Kunlavut Vitidsarn a même été impérial sur cette rencontre. Intouchable. Ce n’est pas faute d’avoir joué un jeu solide, avec des défenses extraordinaires de la part du tricolore. Mais son adversaire thaïlandais était un ton au dessus. Voire deux. Comme il l’est, d’ailleurs, par rapport à tout le reste du monde du badminton junior, qu’il domine outrageusement depuis 3 ans quasiment.


Plus rapide, plus incisif, doté d’un merveilleux toucher de volant, Kunlavut n’a pas laissé le choix à Christo que d’essayer des coups risqués, par moments, et donc de faire des fautes directes. Le score ne reflète pas la physionomie du match, beaucoup plus disputée, mais si la victoire, elle, est largement méritée pour le Thaïlandais. 21-8, 21-11 en 36 minutes et le voici triple champion du monde – un « coup du chapeau » que seule Ratchanok Intanon avait réussi de 2009 à 2011 et la Chinoise Chen Qingchen, en double mixte également.

Christo, lui, était forcément tout sourire sur le podium. D’abord, parce qu’il n'a absolument rien à se reprocher sur cette finale injouable – même si, sur certains points, le tricolore a laissé, béat, son adversaire à 2 mètres du volant. Ensuite, parce qu’il sait combien sa performance est immense sur l'ensemble de la compétition. Une immense satisfaction pour lui, pour sa famille incroyablement investie, pour la France, qu’il représente avec un grand panache en plus d’une grande humilité et d’une gentillesse sans pareil. L’histoire est en marche, c’est sûr, pour ce jeune joueur dont l’avenir n’est pas « tout », mais déjà bien tracé.


À commencer par l’édition 2020 des Mondiaux Juniors, qu’il aura tout loisir de disputer en Nouvelle Zélande dans un an. Cette fois-ci, Vitidsarn ne sera pas là – déjà passé du côté « obscur », chez les séniors.

Mais pour l’instant, l’heure est à l’appréciation d’un moment unique pour le badminton de notre nation, en attendant les prochaines échéances. Après des titres chez les juniors au niveau européen, à la fois en individuel et par équipe, voilà Christo qui met le drapeau tricolore très haut sur l’échiquier mondial. Chapeau bas l’artiste…



Photos (live) : Badmintonphoto.

© 2020 Badzine