WORLD JUNIORS - Christo Popov en argent đŸ„ˆ

Christo Popov est devenu ce 13 octobre le premier Français a grimpé sur le podium des Championnats du monde juniors. Médaille d'argent, chapeau l'artiste.


MĂ©daille d'argent historique pour Christo Popov aux mondiaux juniors

Ce sourire, Ă  un point de la dĂ©faite, a rĂ©sumĂ© la rencontre. Entre rĂ©silience et fatalitĂ©. Christo Popov n’a pas failli. Il a livrĂ© un combat d’une grande intensitĂ©, dans cette finale des Championnats du monde junior, Ă  Kazan. Mais en face de lui, simplement, il y avait un roi.


Kunlavut Vitidsarn a mĂȘme Ă©tĂ© impĂ©rial sur cette rencontre. Intouchable. Ce n’est pas faute d’avoir jouĂ© un jeu solide, avec des dĂ©fenses extraordinaires de la part du tricolore. Mais son adversaire thaĂŻlandais Ă©tait un ton au dessus. Voire deux. Comme il l’est, d’ailleurs, par rapport Ă  tout le reste du monde du badminton junior, qu’il domine outrageusement depuis 3 ans quasiment.


Plus rapide, plus incisif, dotĂ© d’un merveilleux toucher de volant, Kunlavut n’a pas laissĂ© le choix Ă  Christo que d’essayer des coups risquĂ©s, par moments, et donc de faire des fautes directes. Le score ne reflĂšte pas la physionomie du match, beaucoup plus disputĂ©e, mais si la victoire, elle, est largement mĂ©ritĂ©e pour le ThaĂŻlandais. 21-8, 21-11 en 36 minutes et le voici triple champion du monde – un « coup du chapeau » que seule Ratchanok Intanon avait rĂ©ussi de 2009 Ă  2011 et la Chinoise Chen Qingchen, en double mixte Ă©galement.

Christo, lui, Ă©tait forcĂ©ment tout sourire sur le podium. D’abord, parce qu’il n'a absolument rien Ă  se reprocher sur cette finale injouable – mĂȘme si, sur certains points, le tricolore a laissĂ©, bĂ©at, son adversaire Ă  2 mĂštres du volant. Ensuite, parce qu’il sait combien sa performance est immense sur l'ensemble de la compĂ©tition. Une immense satisfaction pour lui, pour sa famille incroyablement investie, pour la France, qu’il reprĂ©sente avec un grand panache en plus d’une grande humilitĂ© et d’une gentillesse sans pareil. L’histoire est en marche, c’est sĂ»r, pour ce jeune joueur dont l’avenir n’est pas « tout », mais dĂ©jĂ  bien tracĂ©.


À commencer par l’édition 2020 des Mondiaux Juniors, qu’il aura tout loisir de disputer en Nouvelle ZĂ©lande dans un an. Cette fois-ci, Vitidsarn ne sera pas lĂ  – dĂ©jĂ  passĂ© du cĂŽtĂ© « obscur », chez les sĂ©niors.

Mais pour l’instant, l’heure est Ă  l’apprĂ©ciation d’un moment unique pour le badminton de notre nation, en attendant les prochaines Ă©chĂ©ances. AprĂšs des titres chez les juniors au niveau europĂ©en, Ă  la fois en individuel et par Ă©quipe, voilĂ  Christo qui met le drapeau tricolore trĂšs haut sur l’échiquier mondial. Chapeau bas l’artiste




Photos (live) : Badmintonphoto.

© 2020 Badzine