top of page
Groupe-7.png

TOUR DE LA PLANETE BAD - Mardi 14 mai

Honneur aux p'tits loups avec les championnats de France Jeunes qui ont eu lieu ce week-end à Lyon, mais on va parler aussi de la belle médaille d'argent d'Alex Lanier au Danemark et de l'arrivée du terme badiste dans le dictionnaire. C'est parti les kikis (avec un peu de retard, mais on fait comme on peut)


Alaïs Carmaran immortalisée de la passerelle juste au dessus de son court


Les France Jeunes

La salle gigantesque aidant, le bruit était un peu moins assourdissant que les années précédentes, mais avec quand même une sacrée ambiance, du pouet-pouet, la trompette, des applaudissements nourris, des parents émus, fiers ou empathiques, bref, tout ce qui fait la beauté de cet événement. Avec un peu moins de têtes blondes (et moins blondes) avec une phase qualificatives, et que sur 3 jours, mais un succès tout de même, notamment grâce à la formidable équipe d'organisation. Pas mal de stands eco-responsables et solidaires, chouette aussi. Une salle d'athlétisme bien maquillée pour l'événement, avec quelques puits de lumières qui sont venus jouer les trouble-fêtes, mais fête il y avait quand même...


Les trop forts...

Après la génération Popov (qui perdure encore avec la jeune Maria, tout d'argent vétue, et Boris), voici les... Tatranov ! Arthur, vraiment impressionnant en cadets, et Anastassya chez les benjamines, triplement médaillée, qui forment avec Anna, déjà chez les grandes, une belle fratrie "badiste". Que dire de Tom Lalot-Trescarte, qui, pour le fun, se fait un petit tableau en simple et qui... gagne ! Le spécialiste de mixte - déjà champion de France senior - s'offre une belle médaille d'Or face à Rémy Taing, Junior 1 et promis lui aussi à de futures belles performances. Elsa Jacob fait, elle aussi, le doublé. Parlons des Minimes, avec le triplé pour Elisa Hess et Lenny Hubert. Impériaux, vraiment. Manon Heitzmann manque de peu le triplé chez les cadets, tout comme Mady Sow, qui repart de Lyon avec deux breloques en Or et une d'argent.

Le Club de St Maur cartonne avec pas moins de 11 médailles, alors que le club le plus titré est Fos avec Tom et Elsa qui rapportent 4 médailles d'Or à eux deux.


Les résultats (merci à la Fédé d'avoir compilé tous ces jolis noms)

Benjamins

Belle émotion de Tom Busoni et Maël Guérimand en finale du DH benjamin

SH : Edgar PREVOT bat Ismaël BOUCHIKHI

SD : Lison PREVOST bat Maria POPOV

DH : Tom BUSONI/Maël GUERIMAND battent Anis CASTELLO ABDELLAOUI/Guenael THIBOT

DD : Yaëlle BARRIER/ Anastassya TATRANOV - Flore-Ann MATHIOT/Melissa MOTARD

DX: Edgar PREVOT/Anastassya TATRANOV – Vadim MARY/Yaëlle BARRIER


Minimes

Le triplé pour Elisa Hess, impériale en minimes, comme Lenny Hubert

SH : Lenny HUBERT bat Soren MARION-GOTHSENER

SD : Elisa HESS bat Clara MENEGAZZI BRIQUET

DH : Lenny HUBERT/Soren MARION-GOTHSENER battent Léon PHAN/ Quentin BROGERE

DD : Elisa HESS/Clara MENEGAZZI BRIQUET battent Emma POGNANTE/Jeanne RAFFIN

DX: Lenny HUBERT/Elisa HESS –  Soren MARION-GOTHSENER/Emma POGNANTE


Cadets

Arthur Tatranov a survolé les débats chez les Cadets

SH : Arthur TATRANOV bat Mady SOW

SD : Manon HEITZMANN (ES2B) bat Neela LENGUE TE

DH : Orphé QUETON-BOUISSON/Mady SOW battent Arthur TATRANOV/Thomas TOURNEFIER

DD : Lily GAUTIER/Monitosita TOUCH battent Eva BOUVILLE/Manon HEITZMANN

DX: Mady SOW/Manon HEITZMANN battent Timéo BOURGIN/Marjolene RAFFIN


Juniors

Champions de France seniors et.. juniors à nouveau... Tom et Elsa

SH : Tom LALOT TRESCARTE bat Rémy TAING

SD : Malya HOAREAU bat Carla DUBOIS

DH : Thibault GARDON/Ewan GOULIN battent Timéo LACOUR/Arsène SERRE

DD : Elsa JACOB/Camille POGNANTE battent Agathe CUEVAS/Kathell DESMOTS-CHACUN

DX: Tom LALOT TRESCARTE/Elsa JACOB battent Thibault GARDON/Kathell DESMOTS-CHACUN


Les clubs : 1. St Maur : 11 médailles 2. Val de Morteau : 5 médailles 3. Fos : 4 médailles




Les photos

L'accès à la passerelle au dessus des courts a permis de faire des clichés assez rares pour ce genre de manifestation. Le talent de Lucas et Eliott et l'expérience de votre serviteur (Raphael, auteur de ce résumé) ont donc permis d'immortaliser des jolis gestes et de belles émotions ce week-end. Comme souvent, l'Agence Badmintonphoto avait mis à disposition ses photographes aussi pour Solibad - les joueurs et leurs familles pouvaient "commander" des matchs et télécharger ensuite les images sur la plate-forme dédiée www.badmintonphoto.fr. Il n'est d'ailleurs pas trop tard pour aller y jeter un coup d'oeil et faire d'une pierre deux coups, puisque l'intégralité des bénéfices ira aux programmes de l'Association, qui oeuvre pour des petits loups qui ont les mêmes âges que les protagonistes de la Halle Diagana. Ah, aussi, comme d'habitude, si le partage sur FB par les clubs, ligues et comités sont possibles à partir des publications fédérales ou de Badzine, en revanche les publications directes sur FB ou sur Instagram sont interdites - il faut payer les droits d'auteurs des images (et oui, l'Agence ne peut pas faire QUE du bénévolat...). Toute questions de droit, c est par ici : raphael.sachetat@badmintonphoto.com ATTENTION - En revanche, les photos de Podium (podium UNIQUEMENT) peuvent etre publiées sur les réseaux sociaux de clubs, joueurs, comités et ligues. Et donc : si vous prenez des photos sur ces sites (hors podium), que vous découpez les logos, et que vous les publiez ni vu ni connu, c'est juste vraiment pas cool. On est pas procéduriers, mais si vous le faites sciemment, on sera moins sympas. Vous êtes prévenus - faut pas pousser mamie dans les orties, hein ! (on a déjà repéré quelques clubs/comités/ligues publier nos images sans avoir le droit...)

Malya Hoareau s'impose en simple dame chez les juniors

Mais aussi...

Comme souvent, ces Championnats de France sont le lieu de belles émotions, mais parfois aussi de douloureuses déconvenues. Celles et ceux qui venaient pour l'Or, et qui repartent avec une médaille un peu moins belle, ou pas de médaille du tout, se sentent sans doute blessés dans leur orgueil, et sans doute aussi fragilisés par la pression de l'environnement. Des parents, malgré eux parfois, des coachs, des officiels qui sont là pour voir s'ils ont fait les bons choix lors de l'ouverture des listes pour les Pôles ou autres structures d'élite. Alors, à tous les joueurs, sachez que toute défaite sportive - c est vrai dans la vie aussi - c 'est aussi, pour plus tard, une belle manière d'appréhender de nouvelles échéances avec plus d'experience et de recul. Il n'y a pas de défaites, mais autant de raisons d'apprendre disait Mandela. Toujours facile à dire lorsqu'un bambin ne peut s'arrêter de pleurer après avoir mal joué ou perdu, mais le temps aidant, il restera aussi des bons souvenirs et les choses positives à garder. Et aussi, une pensée pour les parents qui se sont fait défoncer leurs voitures et voler des affaires - par cool la Duchère...


On est dans l'dico !

Rendons à) Caesar ce qui est à ... Olivier, Bruno , JP et consorts. Ayé, le mot "Badiste" a fait son entrée officielle dans le dictionnaire depuis quelques jours. Mais cela fait des années que les officiels - dont Olivier Bime, et, par la suite, la commission mémoire de la Fédération travaille en ce sens. C'est désormais fait ! En recherchant des articles sur le sujet, on est tombé sur un ancien article de Feu "Zinebad" en 2014 (on se prend a les regretter parfois) qu'on vous livre ici. Ils avaient anticipé l'arrivée dans le dictionnaire :)



Alex, après l'Or, l'argent

Deux gros tournoi pour notre jeune trublions Divo-Alsacien : Après l'Or clamé au Luxembourg, Alex Lanier est allé accrocher l'argent à l'International Challenge du Danemark, à Farum. Il bat au passage la TDS1, le Danois Johanessen, mais se fait retoquer en finale par ce diable de Yushi Tanaka, qui avait déjà battu Alex par deux fois. La bonne nouvelle, c'est que cette fois-ci, le tricolore lui prend un set. Les résultats ICI


Clubs, ligues et comités solidaires et particuliers, du nouveau

Les référents ont peut-être reçu la nouvelle, mais pas tout le monde. L'Association Solibad a voté un grand changement de manière de fonctionner lors de son AG annuelle du 2 mai dernier. Désormais, clubs, comités et ligues souhaitant rejoindre ou rester dans la grande famille des structures Solibad devront cotiser à partir de la rentrée prochaine (1er septembre). Un montant très raisonnable de 100€, qui pourra être dégrévée de leur première action de levée de fonds dans l'année - donc, de fait, pour les structures actives cela ne changera rien. Pour les autres, cela incitera à s'investir peut-être d'avantage. Les particuliers pourront également devenir membres cotisants, à partir de 30€ par an (défiscalisé). Soit là encore, pas grand chose, mais cela devrait assurer une base plus forte et des budgets un peu plus conséquents pour les jolis programmes de Solibad. Pour les clubs, comités et ligues, c est par ici (a évoquer dans vos AG de fin d'année)


A voir absolument

Déjà, il faut avoir lu le livre, parce que c'est un chef d'oeuvre. Laetitia Colombani a écrit cette magnifique histoire de trois femmes dont les destins se croisent et l'adapte elle-même au cinéma, avec trois actrices superbes de vérité et d'émotions. Cela s'appelle "La Tresse" et c'est un incontournable.


Photos (live) : Badmintonphoto






828 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Groupe-8.png
Groupe-5.png
Fond 3.png
bottom of page