Groupe-7.png

TOKYO 2020 - Le bronze pour Yuta-Arisa

La première médaille olympique en badminton - en bronze - a été gagnée au petit matin par les Japonais Yuta Watanabe et Arisa Higashino en mixte. Désillusion en revanche pour le pays hôte en simple dame après l'élimination en quarts de finale de Nozomi Okuhara, ancienne championne du monde.


Watanabe et Higashino exultent après la victoire, offrant une médaille de bronze à son pays. © Yves Lacroix/BP

C'est une joie immense qu'ont éprouvé les jeunes Yuta Watanabe et Arisa Higashino, ce matin, dans le stade Murashino Forest plaza, après leur jolie victoire face aux Hong Kongais Tang Shun Man et Tse Ying Suet 21-17, 23-21. Un match superbe d'intensité, qui aura fait vibré les quelques spectateurs du stade - les photographes et officiels pour la grande majorité japonais. Les deux trublions remportent ainsi le match pour la troisième place de ce tableau de mixte, une particularité olympique puisque dans les tournois BWF, la médaille de bronze est partagée par les deux demi-finalistes. Une belle consécration pour cette jeune paire originale, avec un Yuta Watanabe qui brille depuis plusieurs années en mixte et en double hommes, avec une patte incroyable et une vision du jeu qui prend souvent de cours les tous meilleurs, alors que sa compatriote Arisa est réputée pour ses attaques sautées et sa rapidité au filet. On a pas fini de les revoir...


La Chine en grande forme, Okuhara battue


La finale du double mixte se jouera plus tard dans la journée, entre les deux meilleures paires mondiales, Zheng/Huang et Wang/Huang (9h30 heure française), mais d'ores et déjà, la Chine a frappé encore un grand coup ce matin, en simple dame, en qualifiant ses deux ressortissantes Chen Yufei et He Biingjiao. La victoire de la première face à la jeune Coréenne An Se Young, n'est pas une surprise même si on attendait la jeune prodige au tournant. 21-18, 21-19, et la numéro 1 mondiale gagne son billet pour les demi-finales. Elle y retrouvera donc sa compatriote He Bingjiao, qui a réalisé un véritable exploit face à l'une des grandes prétendantes au titre, Nozomi Okuhara. Médaillée de bronze à Rio et championne du monde à Glasgow l'année d'après, la Japonaise semblait en mesure d'aller plus haut sur le podium de ces Jeux, chez elle, mais c'était sans compter sur la patte gauche de He Bingjiao, qui signe là, en trois sets 13-21, 21-13, 21-14, l'une de ses plus belles victoires après de longs mois sans jouer, suite à une blessure, puis au confinement qui avait privé les Chinois de toute sortie internationale pendant près de 18 mois. Chen et He prouvent qu'elles n'ont pas chômé pendant ce temps à l'entrainement...


La surprise du jour avec cette victoire de He Bingjiao sur Okuhara © Shi Tang

Quant à Nozomi Okuhara, c'est forcément une grande désillusion après avoir été proche de la finale à Rio. Mais elle saura sans doute rebondir, avec une maturité assez exceptionnelle, qu'elle démontre dans cet interview à la Fédération Internationale où elle explique combien ces Jeux dépassent le cadre sportif et symbolisent plus que jamais la solidarité et l'unité nécéssaire face au désastre sanitaire.





On connait donc la première demi-finale du simple dame. Les deux autres jeunes femmes à se qualifier pour le dernier carré seront connues cet après-midi, alors que Sindhu affronte la toute dernière représentante japonaise dans ce tournoi de badminton, Akane Yamaguchi et que Ratchanok Intanon et Tai Tzu Ying seront opposées juste après. Au menu aussi de l'après-midi, les deux demi-finales de double homme.


Les résultats ici


Sur France télévisions, tous les matchs sont diffusés en direct, ICI


Photos : Yves Lacroix et Shi Tang / Badmintonphoto

550 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Groupe-8.png
Groupe-5.png
Fond 3.png