Groupe-7.png

SYED MODI - "No match"

Alors que la finale du Super 300 indien devait voir s'affronter ce dimanche les deux Français Arnaud Merklé et Lucas Claerbout, le contrôle positif au Covid-19 de l'un des deux et le fait que l'autre soit cas contact amène un problème encore jamais rencontré par la BWF : une finale, pour l'instant, sans vainqueur....

Ils avaient déjà écrit l'Histoire du bad tricolore hier soir en étant les deux premiers joueurs à s'affronter en finale d'un tournoi de ce statut. Aujourd'hui, Arnaud Merklé et Lucas Claerbout rentrent dans l'histoire du sport, tout simplement, en posant une équation difficilement solvable pour la Fédération Internationale. En effet, l'un des deux joueurs ayant été controlé positif au Covid, il a été immédiatement retiré du tournoi, ce qui, en théorie, aurait du donner la victoire à son compatriote vainqueur, sur tapis vert. Là où les choses se compliquent, c'est que les deux joueurs logeant dans la même chambre, le deuxième est donc cas contact du premier - et à ce titre, lui aussi forfait.


Pas de finale pour Arnaud Merklé...

Voilà donc un cas de figure qui n'avait pas été anticipé par les règles de la Fédération Internationale : une finale avec deux joueurs forfaits. Le communiqué de presse envoyé ce matin par l'instance internationale bottait pour le moment en touche, annonçant la positivité de l'un des deux Français - sans le nommer pour ne pas déroger aux règles sanitaires ou déontologiques locales - mais en indiquant que de plus amples informations seraient données plus tard quant à la position prise vis a vis du vainqueur, des points et du "prize money". ("Details on winner status, world ranking points and prize money will be revealed in due course.")



Un coup dur pour les deux tricolores qui avaient joué jusque là magnifiquement jusqu'a ce test positif de ce matin, qui les prive d'une finale plus qu'attendue dans l'hexagone.


La grogne monte chez les joueurs


Par ailleurs, la grogne continue de monter dans le monde du badminton, notamment parmi les athlètes, qui continuent de montrer leur soutien pour les deux joueurs Malaisiens, Lee Zii Jia (photo) et Goh Jin Wei, après que leur Fédération Nationale a annoncé les bannir de tout tournoi international pendant deux ans, suite à leur démission du centre national pour devenir joueurs indépendants. Viktor Axelsen, Anders Antonsen, mais aussi de nombreux autres joueurs de très haut niveau ont exprimé leur solidarité et appelé la Fédération Malaisienne a revenir sur leur décision, ainsi qu'à la Fédération internationale d'intervenir. Le Ministre des Sports de la Malaisie a, lui, fait savoir qu'il n'était pas satisfait de la tournure des choses et qu'il rencontrerait personnellement les deux parties pour essayer de résoudre le conflit ouvert.


Photos : Badmintonphoto

2 827 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Groupe-8.png
Groupe-5.png
Fond 3.png