ORLEANS MASTERS - Toma met Kidambi K.O !

Impérial ! Après la désillusion en double, l'euphorie en simple. En quart de finale des Masters d'Orléans, Toma Jr Popov a donné une leçon à Srikanth Kidambi, en deux sets, une des plus belles victoires de sa jeune carrière.


La frustration du double hommes est déjà bien loin... C'est certainement l'une des sensations de la semaine, l'étincelle que les supporters tricolores attendaient derrière leurs écrans ! Là voilà, l'impressionnante performance de Toma Jr Popov, face à un ancien n°1 mondial, tête de série 1 à Orléans, l'Indien Srikanth Kidambi.

La joie du Français, tombeur du favori Srikanth Kidambi en quart de finale

La victoire est encore plus belle quand on sait qu'elle est commentée par son petit frère Christo Popov, installé derrière le micro pour observer et vivre en direct la performance cinq étoiles de son frangin. Dès les premiers points, Christo apportait des éléments techniques sur les conditions de jeu : des volants Forza, une salle où le volant est plus rapide, autant de détails auxquels Kidambi, adepte du jeu long et des échanges marathons n'est pas le plus habitué. Et qui peuvent sourire au Français.


Bien vu Christo. L'Indien, ancien n°1 mondial, vainqueur des IFB en 2017, n'a jamais semblé à l'aise lors de ce choc face à Toma. Le Fosséen lui en a profité, sans folie. Si son petit frère nous a habitués aux coups techniques venus de nul part, parfois lui portant défaut, Toma, lui, incarne la force tranquille. Et c'est exactement cet état d'esprit, cette concentration maximale, inébranlable, qui a propulsé le 47e mondial tricolore vers la victoire.



En face, Kidambi, est tout de même parvenu à développer son jeu et notamment ses attaques surpuissantes, le long des lignes, presque toutes hors d'atteinte. Ce qui n'a pas échappé à Popov sénior, le paternel toujours à l'affût d'une brèche dans le jeu des adversaires de ses fils. Après quelques échanges (8-3 Kidambi), Toma a alors moins levé ses volants, s'est appliqué au filet, et le vent a très rapidement tourné en faveur du joueur français (11-10 Toma).


Encore une fin de set serrée, décidément, les frères Popov ont l'art du suspense. Mais à l'inverse du double ce matin, cette fois c'est Tomi qui a su faire la différence et conclure cette première manche, le poing en l'air : 21-19. Pas de frayeur dans le second set même si le score a pu faire penser à de mauvais souvenirs encore trop frais. À 20-16 en faveur du Français, pas de remontée fantastique cette fois, un seul volant de match sera sauvé par l'Indien, le second sera le bon. 21-19, 21-17, Toma Jr Popov fonce en demie avec un objectif en tête : un deuxième titre en Super 100 presque six mois après son premier sacre en World Tour, lors du Saarlorlux Open, en Allemagne.


Toma Jr Popov sera le dernier rescapé tricolore en demi-finale. Son compatriote Brice Leverdez s'est incliné sèchement face à une des étoiles montantes du badminton mondial, le triple champion du monde junior Kunlavut Vitidsarn : 21-13, 21-9. Tomi sait donc à quoi s'attendre puisque c'est bien le Thaïlandais qu'il affrontera pour une place en finale ! Un match qui sera de nouveau commenté par Raphaël et Christo sur la chaîne YouTube de la FFBad et la page Facebook des Orléans Masters.


Frustré, le Cristolien s'est lui exprimé au micro de nos amis organisateurs du tournoi après son match : « Je n'ai pas trouvé ce qu'il fallait faire, j'ai mal joué. J'ai du mal à comprendre ce qu'il s'est passé. Je savais que ça allait être compliqué et il (Kunlavut) a très bien joué. » Sur sa semaine, le nonuple champion de France retient tout de même du positif : « Je suis très content d'avoir réalisé de beaux matchs, d'en gagner, et d'avoir réussi à enchaîner. »



Photos : Badmintonphoto (live / Yohan Nonotte)

Posts récents

Voir tout

© 2020 Badzine