Groupe-7.png

« On espérait mieux » : Déception à Coubertin après la défaite des Français en quarts

Derniers Français encore en lice à Paris, Thom Gicquel et Delphine Delrue se sont inclinés en trois sets face à une paire indonésienne en quarts ce vendredi. Ils quittent donc la compétition aux portes du podium, avec un goût amer et un sentiment d’inachevé.

Thom et Delphine ont salué les supporters venus en nombre à Coubertin / Badmintonphoto

La soirée s’annonçait belle ce vendredi au Stade Pierre de Coubertin. Un match avec les Français pour lancer la « night session » au casting cinq étoiles (Viktor Axelsen, Tai Tzu Ying…) ce vendredi soir à Paris. Et beaucoup d’espoirs dans les tribunes de voir Thom Gicquel et Delphine Delrue (7e mondiaux) triompher et s’envoler vers les demies de ces Internationaux de France 2022. Là où, avant cette année, ils n’avaient encore jamais gagné un match. Mais les Indonésiens Kusharjanto & Kusumawati (30e mondiaux) ont contrecarré les rêves de podium des têtes de série françaises, à la plus grande frustration des deux principaux concernés mais aussi des fans dont les encouragements n’ont cessé durant les 70 minutes de match.


Pourtant, le court TV, où s’est déroulé ce quart-de-finale franco-indonésien, a d’abord été le théâtre d’un récital tactique et de justesse des locaux. À plusieurs reprises, les deux Français ont débordé la joueuse adverse en fond de court, ouvrant ainsi des espaces qu’ils ont parfaitement exploités : 21-15, set en poche, Coubertin exulte. « On a fait un super premier set, un bon début de deuxième également. Puis, ils ont changé des petites choses et on n’a pas réussi à s’y adapter », déclare Thom, à l’issue du match.

« Le but était de les faire bouger et jouer moins rapide qu’eux »


En effet, si les supporters s’attendaient à une pareille domination dans le set suivant, le scénario les a fait basculer dans le doute, autant les deux Français que leurs fans. Les Indonésiens accélèrent à l’avant du court, agressent les Tricolores dès le retour du service. « Le but était de les faire bouger et jouer moins rapide qu’eux. Ça a d’abord bien marché. Au deuxième set, ils se sont avancés et nous on a eu du mal à jouer moins vite comme au premier, il mettait plus de pression. Ils ont bien joué », analyse Delphine, à chaud.



Un set partout, « volant » au centre. Mais là encore, la paire asiatique parvient à marquer les points importants lors des échanges marathons, s’offrent une avance suffisante pour obliger Thom et Delphine à tenter des coups. Dès fois, ça passe et c’est magique, à l’image d’un coup droit croisé du fond de court, en pleine course, de Thom à 13-16… Mais plus souvent, les volants sortent ou terminent leur course dans le filet. Les Français n’ont jamais réussi à revenir au score et s’inclinent 17-21… « Très déçus d’avoir perdu, on espérait mieux aujourd’hui, regrette Thom. C’est vraiment dommage. »


Les Français esquissent tout de même un sourire lorsqu’on leur parle du soutien dont ils ont bénéficié toute la semaine. « On repart avec plein de souvenirs géniaux. C’était top de pouvoir jouer devant les Français. Gagner devant notre public, c’était la première fois. On espérait aller plus loin mais c’est comme ça, on va analyser la défaite mais aussi garder beaucoup de positif des deux premiers matchs », conclut Thom.




Photos : Badmintonphoto (live)

409 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Groupe-8.png
Groupe-5.png
Fond 3.png