MONDIAUX JUNIORS ANNULES - La guigne pour Christo


La nouvelle a été officialisée pendant la nuit par la BWF, même si la tenue de la compétition semblait bien compromise : les championnats du monde juniors en Nouvelle Zélande sont définitivement annulés. Reportés une première fois de novembre à janvier, l'état sanitaire mondial et la gestion particulièrement rigoureuse de la pandémie sur l'ile du pacifique -l'une des moins touchées grâce à des mesures de protection drastiques, justement - ont eu raison de l'organisation de cette compétition. L'autre mauvaise nouvelle, c'est que la Fédération Internationale a précisé en même temps que la génération "2002" ne pourrait pas disputer l'édition 2021, malgré les circonstances.


"“Nous savons bien que certains juniors auront 19 ans en 2021 et qu'ils manqueront hélas une participation aux championnats du monde junior. Nous ne pouvons que les encourager à continuer à développer leur talent en tant qu'athlètes de badminton et commencer à participer à des tournois internationaux" a expliqué Thomas Lund, le secrétaire général de la BWF.


Cela veut dire que la France voit sans doute s'envoler l'une des plus grandes occasions de voir couronner l'un de ses joueurs d'un titre mondial (hors parabad, déja fait), puisque Christo Popov étaient l'un des principaux favoris pour cette édition 2020. En 2017, il avait été à 15 ans jusqu'en quarts de finalede l'édition à Jakarta. En 2019, il avait franchit deux marches supplémentaires en allant jusqu'en finale, battu par l'inévitable Kunvalut Vitidsarn, le Thailandais qui s'offrait lui une troisième et dernière courrone avant de basculer chez les seniors - où il trône déjà dans le top 30 mondial. Le chemin semblait donc tout tracé pour le Fosséen, qui trone en tête du classement mondial junior, pour aller chercher ce titre si convoité - même si ses adversaires Danois et Asiatiques entendaient bien lui barrer la route.

Christo n'est évidemment pas le seul à se voir refuser cette compétition qui laisse toujours de bons souvenirs aux participants - c'est tout une génération de joueurs nés en 2002 qui se verront passer sous le nez cette dernière chance de participation, même si la plupart ont eu l'occasion d'y participer auparavant. Les clés du succès futur seront donc sans doute remises à Alex Lanier (photo), qui, à 16 ans, aura l'occasion d'aller représenter les couleurs de la France en Chine en Octobre 2021.


D'ici là, Christo et consorts auront tout de même un joli lot de consolation à aller chercher, avec les Championnats d'Europe Juniors, dans 15 jours, où le Fosséen est tête de série 1.


© 2020 Badzine