Groupe-7.png

Lucas Mazur « Je veux écrire l'histoire de mon sport »

Dernière mise à jour : juin 12



A moins de 3 mois des Jeux Paralympiques où l'épreuve du parabadminton fera ses débuts, Badzine a interviewé celui sur qui repose les plus grandes chances de médailles pour la France à Tokyo, quelques jours après son triple succès au tournoi en Espagne. Il revient pour nous sur ses ambitions, la manière dont il a géré la période sans compétition, et son arrivée dans un club prestigieux : Chambly.


Comment te sens tu après cette triple victoire en Espagne ?

Je me sens satisfait, mais surtout j'ai besoin de retrouver le "hard work" à Bordeaux. Le temps des compétitions est fini, maintenant place au boulot, celui de fond qui va m'emmener vers Tokyo. 3 mois intenses vont arriver.


Comment as tu gérer la longue période sans faire de compétition ? Moralement compliqué ?

Ce fut long, c'est vrai, sans pouvoir affronter mes adversaires indiens. Mais pour être franc pour le premier confinement m'a fait du bien, j'ai pu passer plusieurs mois en famille à la campagne en Touraine.

Cela ne m'était pas arrivé depuis très très longtemps et on approchait (à l'époque, en Mars) de la fin de la qualif paralympique... J'étais lessivé et j'avais besoin d'un break. Le 1er confinement a été une aubaine pour moi.


Quel est ton état d’esprit à moins de trois mois des premiers jeux Paralympiques pour le bad ?

Je me sens conquérant, le triplé inattendu à Dubaï m'a montré que j'étais capable de grandes performances. J'ai forcément envie de reproduire ce genre de performance sur les Jeux. Même si le DH n'y sera pas.

Aujourd'hui je tente de rester humble et réaliste sur mes ambitions afin d'arriver "mort de faim".

Il faudra avoir un état d'esprit "de tueur" et un plan tactique bien rodé pour espérer faire le doublé en or (Simple + Mixte avec Faustine NOEL) . J'ai pleine confiance en mon staff et je sais que nous sommes capables d'y arriver.


Trois catégories, est-ce trop pour préparer sereinement des compétitions ? Comment gères tu cela ?

Ça dépend du niveau de la compétition. .Sur l'Espagne non cela n'a pas été un problème. A Dubaï par contre, avec le niveau en DX et DH c'était plus dur c'est vrai .

En simple mes concurrents indiens (Tarun et Suhas) ne se sont pas déplacés, ni à Dubai ni en Espagne ce qui m'évitait deux matches difficiles.


Parle nous de ton quotidien en Aquitaine. Comment t’entraines-tu ?

J'ai eu la chance d'arriver le 1er décembre à Bordeaux, après plusieurs validations rapides de la FFBaD.

Je m'y sens très apaisé et extrêmement chanceux d'être autant soutenu par ma fédération.

Je m'entraine au PFR de Bordeaux tous les jours, et le groupe me tire vers le haut c'est très appréciable.


Comment vas tu te préparer spécifiquement pour les JO ? Ton regard sur une possible annulation, comme le demandent les Japonais à plus de 60% selon les sondages ?

Je vais me préparer la grande majorité de l'été à Bordeaux. J'ai la chance de profiter d'un coach exceptionnel qu'est Bertrand LOUVET (aka BK) qui me pousse toujours, même dans les moments moins faciles. Il sera avec moi durant toute la préparation pour peaufiner et améliorer des petits réglages.


Je ferai aussi quelques arrêts à Bourges par ci par là, pour bosser avec Sandrine BERNARD qui m'accompagnera sur les Jeux pour espérer clore un grand chapitre ensemble. Oui j'ai vu les japonais plutôt mitigés sur la tenue de ces Jeux, c'est leur droit. Qui aimerait voir tous les pays du Monde débarquer chez soi en pleine pandémie mondiale ? Je suis en contact régulier avec des joueurs japonais et leur population n'est pas encore vaccinée par exemple. C'est dans ce genre de moment qu'on doit reconnaître la chance qu'on a d'être Français.


Paris 2024 est-il déja un objectif pour toi ?

Pour être honnête, oui Paris sera un objectif car Paris approche ! Mais d'abord TOKYO.

Tokyo se fait attendre et je veux écrire l'histoire de mon sport, marquer mon nom comme étant le premier, Le premier champion paralympique. Après bien sûr il y aura Paris 2024, et là encore j'espère y performer.


Tu as annoncé ne pas participer aux championnats de France en juillet à Carquefou, pourquoi cette décision ?

En effet je ne participerai pas en tant que joueur pour de ces France Parabad, je préfère laisser la lumière aux jeunes. J'ai participé durant 5 ans de suite et je crois qu'il est temps de laisser la place. Mais je passerai quand même voir quelques matchs et suivre les performances de mes amis.


L'annonce a été faite de ton arrivée à Chambly, quelles sont les raisons de ce choix ? Comment cela va t-il s’organiser ?

Ahah, je l'attendais cette question.

Oui j'ai eu l'opportunité de rejoindre le BC Chambly Oise, après 5 saisons passées à Salbris, je me suis dit qu'il était temps de découvrir un nouveau club, de changer d'air et le projet de Chambly m'a séduit.


Photos : James Varghese in Dubai.

420 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Groupe-8.png
Groupe-5.png
Fond 3.png