LIGUE DANOISE - Et de 13 pour Fischer-Nielsen

Mis à jour : juin 22

C'est finalement l'équipe de Skovshoved qui remporte le championnat Danois après une victoire en finale hier soir 5-1 face à Vaerløse, après une fin de saison abrégée suite au Coronavirus. Avec, parmi ses joueurs, un certain Joachim Fischer-Nielsen, qui remporte ainsi un 13ème titre national Interclubs.


Joachim Fischer-Nielsen, ici avec Alexandra Boje en Chine en 2018 juste avant sa retraite internationale

Particulièrement apprécié du public français, féru du mixte qu'il composait jadis avec Christinna Pedersen, FIscher-Nielsen accroche donc un énième titre de champion interclubs danois après une carrière impressionnante, tant au niveau national qu'international - il est d'ailleurs aujourd'hui entraîneur de l'équipe d'Angleterre en double. Mais hier, il était bien présent à Brondby, pour le sacre de son équipe de Skovshoved - au nom imprononçable pour nous autres Français.


Et contrairement à la veille où les deux demi-finales avaient donné lieu à un suspense incroyable et l'appel au "Golden Point" - un neuvième match dont la composition est décidée à la dernière minute et qui avait envoyé Vaerløse et Skovshoved en finale sur le score de 5/4, cette fois-ci, les choses n'ont pas traîné pour Skovshoved, qui s'impose 5/1 avec les victoires notamment attendues d'Emile Holst (ancien vainqueur des Masters d'Orléans), de la paire Mogensen/Poulsen, Kati Tolmoff l'Estonienne et Rasmus Gemke, le nouveau prodige Danois. Fischer-Nielsen, programmé pour jouer avec Carsten Mogensen en double, n'aura finalement pas eu besoin de reprendre du service - son équipe avait gagné dès le 6ème match.


Dans la petite finale, Solrød Strand remporte le bronze pour la deuxième année consécutive après sa victoire 5/3 face à Højbjerg


Ainsi s'achève donc cette saison de ligue Danoise - toujours haute en couleur et sans doute aussi l'un des championnats les plus relevés avec toutes les stars locales - à l'exception de Vitkor Axelsen qui se réserve pour sa carrière Internationale - en plus d'une grande partie des meilleurs européens. Nul doute que les favoris tels que Vendsyssel ou Greve - tous deux ayant déclaré forfait pour cause sanitaire - auront à cœur de prendre leur revanche l'an prochain, sans l'ombre du coronavirus qui aura largement impacté cette saison.


Photo : Badmintonphoto




© 2020 Badzine