Groupe-7.png

KOREA OPEN - Enorme perf de Lucas Claerbout

Le tricolore a sorti dès le premier tour la tête de série numéro 1 du tournoi, l'Indonésien Ginting, 5ème mondial, signant ici la plus belle victoire de sa carrière. Il ne pouvait mieux commencer sa quête de points pour ce World Tour Super 500.





Lucas Claerbout a donc rassuré ses fans : la mini frayeur de l'Open d'Orléans avec un apparent mal de dos qui le contraint à l'abandon mardi dernier face à Penalver semble loin : il était en pleine forme en ce mardi matin, à Suncheon, pour le premier des deux tournois Coréens. En patron, le Français fera course en tête dès qu'il passe devant le numéro 5 mondial, à 9 au premier set. Ce dernier ne le reverra pas de la partie. et le Français s'impose 21-16, 21-13 en 42 minutes. C'est tout simplement la plus grosse victoire de la carrière de Lucas - il avait bien battu Wang Tzu Wei, alors dans le top 10 mondial à Taiwan en 2019 - au premier tour également, mais cette performance restera à marquer d'une pierre blanche pour le tricolore.


"Dans l'ensemble j'ai de mieux en mieux défendu au fur et à mesure que le match avançait et il a fait de plus en plus de fautes en attaque" analyse le tricolore. "C'est clair que c'est top comme victoire. J'espère être aussi solide par la suite pour aller le plus loin possible"


Cette victoire confirme aussi le regain de forme du joueur de Talence, qui s'était aussi illustré il y a quelques semaines en arrivant en finale du Super 300 en Inde, avant d'être déclaré cas contact d'Arnaud Merklé, positif au Covid.


Il a donc tourné la frustration en force, et s'impose avec maestria à Suncheon. Il se dégage par la même occasion un joli tableau, prenant la place du favori dans la première partie. Ce dernier a donc bien du mal avec les tricolores - le dernier en date, Christo Popov, l'avait également battu dans son jardin de Bali en décembre. Le second tour de Lucas est à sa portée, avec un match à venir face à Victor Svendsen, le Danois, légèrement derrière lui au classement, et avec un face à face ex-aequo à une victoire partout- le Français l'avait emporté en trois manches lors de leur dernière confrontation. Il est par ailleurs le seul tricolore engagé en Corée en simple homme, avec des tableaux qui ont été décimés par le Covid - la BWF a même décidé - fait rare - de refaire un tirage au sort en double et mixte. Yaëlle Hoyaux, elle, avait fait l'impasse sur Orléans pour aller chercher potentiellement plus de point en Asie. Elle jouera demain la Tchèque Tomalova, qu'elle n'a encore jamais rencontrée.


Photos (live) : Erika Sauwachi / Badmintonphoto


Les résultats ICI



2 115 vues0 commentaire
Groupe-8.png
Groupe-5.png
Fond 3.png