top of page
Groupe-7.png

EMTC2023 - La France en finale !!!

Dernière mise à jour : 18 févr. 2023

La France a remporté sa demi finale face à l'Allemagne 3/1 et affrontera le Danemark en finale, demain, pour une redite de l'édition 2021.


La Marseillaise a retenti dans une salle déjà bien pleine en ce vendredi soir alors que les deux équipes se faisaient face, juste avant le traditionnel cri de guerre. Au menu du jour, un deuxième face-à-face entre deux équipes, la France et l'Allemagne, qui se connaissent presque par coeur, avec notamment de nombreuses occasions de s'entrainer ensemble en plus des matchs joués les uns contre les autres lors de compétitions internationales. Et donc, déjà hier, une confrontation qui avait tourné en faveur de la France. Cette fois-ci, l'enjeu est tout autre puisque le vainqueur ira en finale, le vaincu repartira d'Aire sur la Lys avec le bronze. Sur le papier, les tricolores sont favoris à cause de l'absence de Mark Lamsfuss, malade et retourné Outre-Rhin dès avant hier, handicapant à la fois le double homme et le mixte de son pays.


Mais l'ordre des matchs, cette fois-ci, propose en hors d'oeuvre un rematch de la magnifique confrontation offerte hier entre Qi Xuefei et Yvonne Li. La veille, la tricolore l'avait emporté après pres d'une heure vingt de jeu. Et les premiers points du match promettent là encore une bataille âpre entre les deux joueuses au style un peu similaire. Se rendant coup pour coup, les adversaires ne lâchent rien, avec des échanges à rallonge et tous les coups du badminton exécutés à merveille, jusqu'à épuisement. Mais c'est la tricolore qui fait course en tête, alors que flotte dans le public le drapeau breton, sa terre d'adoption. Le public donne de la voix, ses partenaires de l'équipe de France, guirlandes autour du cou, plus encore, et Xuefei remporte avec maestria la première manche 21-16. L'Allemande revient sur le court plus incisive, plus percutante et prend l'avantage dans le début du deuxième set pour mener 11/5. Xuefei ne cache pas sa frustration, mais c'est bien Yvonne Li qui élève son niveau de jeu dans cette deuxième manche. La Française fait alors quelques fautes en essayant d'accélérer le jeu, et l'Allemande remporte logiquement la deuxième manche 21-8 sur une feinte qui laisse la Française de marbre. Le troisième set repart sur une belle cadence, la Française ressort le grand jeu, alors que les Bleus sont debout, exaltés à chaque point remporté, pendant qu'elle serre son point gauche sous les hourras nourris du public. Elle tourne à 11/7 à la pause et prend alors totalement le contrôle du match malgré les défenses improbables de l'Allemande. Un vingtième point incroyable remporté par Xuefei lui offre 10 volants de match - un seul suffira. "Je suis vraiment fière de ce match et d'avoir gagné pour l'équipe. Je n'ai pas vraiment pensé à la pression où au fait de jouer la première, j'ai juste tout donné. C'était un match très physique et nous savions exactement comment l'autre joue, mais j'ai tenu physiquement. J'ai confiance en mes partenaires pour ramener la victoire" expliquait Xuefei, avant d'aller faire un peu de vélo d'appartement pour éliminer les toxines.



Tomi au dessus

Elle ne croyait pas si bien dire - en tous cas, pour son successeur direct dans l'ordre des matchs. Tomi Popov, qui a officiellement assis son statut de numéro 1 français il y a quelques jours à Rennes où il est allé glaner son premier titre de champion de France. Confronté à Fabian Roth, l'un des anciens meilleurs juniors de sa génération mais ayant disparu des radars à cause de blessures à répétition, le tricolore a montré sa capacité de gestion des matchs importants, en patron. Ajustant des attaques tantôt assénées avec puissance, tantôt avec finesse lors d'amorties rapides, le Fosséen a fait vibrer le public. L'Allemand, lui, doit prendre des risques et fait trop de fautes en largeur, ce qui laisse une marge suffisante pour le tricolore, qui s'impose dans les deux manches sur le même score de 21-13, 21-13, finissant le match d'un smash piqué court magnifique en contre-pied. "Le but pour moi était vraiment de finir ce match le plus vite possible pour garder de l'énergie pour le double éventuellement. Le plan a bien fonctionné - j'ai pris très vite l'ascendant dans les échanges, alors que lui a essayé d'agrandir le terrain pour me faire bouger, mais cela n'a pas fonctionné et il a fait beaucoup de fautes ce qui m'a mis en confiance. En tous cas, c'est super pour nous de jouer devant notre public comme cela" expliquait Tomi Popov.


Double dames - l'Allemagne revient

Entre en lice le double dame, Anne Tran et Margot Lambert, vainqueurs d'une superbe -mais longue victoire la veille contre le duo allemand Kuespert/Moszczynski. Mais cette fois-ci, en face, la meilleure paire du pays, Isabel Lohau et Linda Efler, 23ème mondiales. Si les tricolores avaient battu leurs adversaires du jour il y a 3 ans pour leur unique rencontre, ce sont bien les Allemandes qui dominent le premier set, toujours devant de quelques points, dans la configuration type où Elfer et son 1m78 attaque de derrière et Lohau finit au filet. Le premier set est remporté 21-17 par les Allemandes. Le second set file plus vite encore, les Françaises manquant clairement d'énergie dans des échanges volontairement prolongés par leurs adversaires, connaissant leur état de fatigue. 21-10, et les Allemands qui recollent au score 1-2 sur l'ensemble de la rencontre.




Les Frangins Popov apportent le point gagnant

Dans une atmosphere d'enfer, ce sont donc les frères Christo et Toma Popov Junior qui apportent finalement le dernier point face à la paire Seidel/Voelker, sans doute moins facilement que l'on aurait imaginé, mais ce dernier a parfaitement rempli le rôle laissé vacant par Lamsfuss et il aura fallu toute la determination des frères - aidés sur le banc par le papa et le tonton pour finalement s'imposer 23-21, 21-15 avant que la ronde des Bleus ne déferle sur l'unique court du centre sportif régional d'Aire sur la Lys, devant un parterre de VIP et un public en transe.


L'interview des Frères Popov




Les Français n'auront que peu de répit et de repos avant d'affronter le Danemark, demain à 13h, pour une redite de la finale de la dernière édition, où les Scandinaves l'avaient emporté. L'objectif est atteint, reste un gros bonus à aller chercher pour cette jeune et vaillante équipe française. Avec quelques absents chez les Danois, favoris tout de même, rien n'est impossible...

Photos (live) : Badmintonphoto

962 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Groupe-8.png
Groupe-5.png
Fond 3.png
bottom of page