top of page
Groupe-7.png

Yonex IFB 2022 - Carton plein sur les money times pour les doubles !

Journée chargée en émotions pour nos finalistes de doubles ! Après un double dames disputé qui tourne en faveur des Malaisiennes Thinaah/Tan, le mixte opposant les Chinois Zheng Si Wei/Huang Ya Qiong aux Néerlandais Tabeling/Piek a lui aussi eu son lot de surprises (et de volants de matchs sauvés). Le double hommes indien Rankireddy/Shetty complète le tableau des vainqueurs.




Les Malaisiennes Thinaah/Tan pour le titre en double dames


Loin des clichés du double dames et de ses dégagés à n’en plus finir, les finalistes du jour nous ont offert du beau spectacle. Plongeon, jeu tendu, finesse au filet et défenses in extremis, tout y est passé. Côté Malaisie, l’option est clairement mise sur un style de jeu offensif, avec Thinaah en fond de court et Tan au filet le plus souvent. Rapidement, les Malaisiennes prennent la tête de ce premier set, sans doute plus démonstratives dans leur envie de gagner. Les Japonaises Matsumoto et Nagahara sont bien loin de lâcher l’affaire et remontent quelques points avant de céder, 21-19. De quoi les lancer sur un très bon deuxième set pourtant, qui ne verra revenir les Malaisiennes que trop tardivement.



Sur les bases du début de match, le dernier set est tout aussi animé. L’écart de 6-2 créé par les Japonaises est vite effacé et ce sont les Malaisiennes qui reprennent les devants, avec 11-9 à la pause. Les quelques fautes japonaises freinent un potentiel retour au score. Menées 18-12, les Japonaises alignent quelques points mais la réussite est du côté des Malaisiennes, qui s’offrent même le luxe d’un premier de volant de match sur une bande au filet. Dans un dernier point disputé, les Malaisiennes confirment leur très bonne semaine sur une nouvelle victoire, 21-19, 18-21, 21-15.



La remontada de la semaine pour le mixte Zheng Si Wei/Huang Ya Qiong



Tout aussi en forme qu’Axelsen sur le simple hommes quelques heures plus tôt, les Chinois Zheng Si Wei et Huang Ya Qiong prennent très rapidement les devants. A 7-0 puis 11-3, le retour sur les derniers points des Néerlandais Tabeling/Piek prend leurs adversaires par surprise, sans doute moins offensifs. Sur un score plus resserré de 21-16, les Chinois emportent tout de même logiquement le premier set.


Relancés par leur ascension tardive, les Néerlandais sont ensuite loin de baisser les armes ! Après un début de deuxième set partagé, la paire Tabeling/Piek est la première à creuser l’écart. Elle confirme son avance confortable, 21-14. Bien plus en confiance dans leurs coups, les Néerlandais rivalisent avec les Chinois pourtant bien au dessus au classement, à coups d’attaques variées. A jeu égal dans cette dernière manche, les défenses se font plus impressionnantes encore et le public répond présent !


Alors que le plus dur semblait fait, à 16-15 puis 20-16 en faveur de la paire Tabeling/Piek, c’est la désillusion ! “Point par point” et “en se faisant confiance même dans les money times” pour reprendre leurs mots en salle de presse, Zheng Si Wei et Huang Ya Qiong créent la sensation. Après une remontée spectaculaire et dès leur première occasion, les Chinois s’emportent du titre, 21-16, 14-21, 22-20.



Plus facile en double hommes pour Rankireddy/Shetty




Dernier match au programme, le double hommes a opposé la talentueuse paire indienne Rankireddy/Shetty aux joueurs de Taipei Lu/Yang. L’avantage revient rapidement aux Indiens avec une belle avance de 11-5, confirmée par un premier set adjugé 21-13. Le deuxième set semble partir sur les mêmes bases avec à nouveau, les Indiens devant à la pause à 11.


Quand soudain, 11-5 puis 12-11, et en quelques minutes cette avance confortable se réduit considérablement. Revenus à égalité à 17-17, Lu/Yang prennent l’avantage dans le money time, devançant même leurs adversaires à 19-17 et récupérant au passage le soutien du public à cris de “Taïwan, Taïwan” !


Mais alors que le plus dur semblait fait, les Indiens accélèrent et très vite, ce sont eux qui reprennent les commandes. Plus à l’initiative dans les échanges, leurs attaques prennent le dessus sur les défenses des joueurs de Taipei. "Suivre la tactique et jouer simple", c'est ce qui a permis aux Indiens de l'emporter, selon les déclarations faites en salle de presse. Victoire de la paire Rankireddy/Shetty, 21-13, 21-19, suivie bien sûr par une célébration difficile à égaler. Prochaine étape pour la plupart des joueurs, passer devant la Tour Eiffel avant de prendre la direction de l'Allemagne.



179 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Groupe-8.png
Groupe-5.png
Fond 3.png
bottom of page