top of page
Groupe-7.png

TOP 12 : Reprise du championnat J-3

Dernière mise à jour : 7 sept. 2023

Le Championnat Interclubs, c’est déjà reparti ! Quatre mois à peine après le huitième sacre consécutif de Chambly, les douze équipes de Top 12 (et les 121 autres équipes engagées dans les différents championnats nationaux) retrouvent les terrains ce week-end. Revue d’effectifs.



Hans-Kristian Vittinghus sera une des attractions du Top 12 2023-2024 qui démarre ce week-end



Dans la poule 1, Chambly, qui fait figure de favori logique à sa propre succession, a recruté du très lourd (une nouvelle fois) avec la superstar danoise Hans-Kristian Vittinghus. Dégagé de toute pression inhérente à la qualif’ olympique, « HK » sera un atout de poids pour le club picard qui n’enregistre pas de départ majeur dans son effectif de Top 12. Thomas Rouxel, Eloi Adam, les frères Lévêque, Eetu Haino, Fabien Delrue, Marcus Ellis seront toujours là côté masculin, au même titre que Michelle Li, Léonice Huet, Beatriz Corrales, Delphine Delrue ou Lauren Smith chez les femmes. Impressionnant !

En ouverture du championnat samedi, Chambly sera en déplacement chez le promu normand Maromme, qui voit arriver les deux bulgares Daniel Nikolov et Dimitar Yanakiev en plus des jeunes Marius Reboul-l’Alexandre et Camille Gaugain. Est-ce que cela sera suffisant pour se maintenir dans l’élite ? Réponse dans quelques mois.


Promu la saison passée, le Racing continue sur la même lancée avec un effectif masculin exclusivement franco-français (renforcé par le seul Arthur Wakhevitsch) et en misant sur des recrues féminines étrangères avec l’Ukrainienne Polina Buhrova et la Suissesse Dounia Pelupessy qui rejoint sa compatriote Jenjira Stadelmann invaincue la saison dernière sur les six rencontres qu’elle avait disputées. En déplacement à Arras samedi, les Parisiens pourraient bénéficier des absences « pas-de-calaisiennes » pour cette première journée de championnat bien précoce.

Demi-finaliste au printemps dernier, l’armada arrageoise s’est pourtant renforcée avec les britanniques Jordan Hart et Anneliese Lado et l’expérimenté Belge Matijs Dierickx, qui continue son petit tour de la région (après des passages à Aire-sur-la-Lys et Lille) et qui pourrait encore rendre quelques fiers services.


Enfin dans cette poule 1, les « postiers » Strasbourgeois qui seront privés de William Villeger quelques semaines (blessé depuis les Orléans Masters, il va se faire opérer du poignet prochainement), voient arriver en renforts la Russe Anastasiia Alimova (ex-Shapovalova), l’Allemande Linda Efler, la jeune Lilou Schaffner et le Russe naturalisé Israëlien, Daniil Dubovenko (18 ans), finaliste de trois tournois cet été, dont le dernier en date en Lettonie.

Face à eux samedi, la non moins cosmopolite équipe de Cholet qui comptera dans ses rangs cette saison huit nationalités différentes, avec les arrivées de la Suédoise Malena Normann, de l’Allemande Priskila Siahaya, de l’Américaine Iris Wang et du Néerlandais Mark Caljouw qui rejoignent la compatriote de Caljouw, Gayle Mahulette, le Belge Elias Bracke, la Slovène Lia Salehar, et la chinoise Wei Xu déjà présents dans l’effectif. Et il y aura aussi quelques joueurs français, quand même ! Dont les jeunes Robins Coube et Arsène Serre qui rallient, eux aussi, les Mauges. Si le BACH ne souffre pas trop d’absences, il pourrait bien créer la surprise cette saison !



La polyvalente joueuse Canadienne Talia Ng vient renforcer le Fos-sur-Mer des frères Popov



Dans la poule 2, les favoris logiques devraient être les Provençaux de Fos-sur-Mer qui ont mis le paquet sur le recrutement pour pallier les départs d’Ophélia Casier, Juliette Moinard et Erwin Kehlhoffner. Quatre joueurs bulgares sans grande référence internationale rejoignent les bords de la Méditerranée (Chepisheva, Popivanova, Stoynov et dans une moindre mesure Rusev Atanasov) avec les plus expérimentés Talia Ng et le Néerlandais Ruben Jille. Quant au jeune espoir tricolore, Tom Lalot Trescarte, débarqué de Saint-Germain-les-Corbeil (91), il pourrait bien évoluer aux côtés de partenaire Elsa Jacob.

En tout cas, on sera vite fixés sur les forces en présence puisque dès la première journée, le choc des Bouches-du-Rhône est attendu avec la venue à Parsemain des voisins aixois, et des recrues Juliette Moinard, Ozge Bayrak, Alina Davletova et Grégoire Deschamps.


Plus au Nord, le promu francilien, la VGA Stella Saint-Maur tentera d’exister avec le même groupe qui avait décroché la montée la saison passée, auquel viennent s’ajouter deux Danoises, Josefine Jensen et Bénédicte Sillassen et la Suissesse Milena Schnider.

Dans le camp d’en face, le Red Star Mulhouse maudit lui aussi le calendrier et cette première journée avancée.

Il se présentera en effet, bien amoindri (on annonce huit absences probables) et il faudra sans doute attendre pour voir sous les couleurs alsaciennes la recrue star Mia Blichfeldt (DAN), ou les autres renforts, Shabrina Yasmin (INA), Wen Yu Zhang (CAN), Rodion Alimov (RUS) ou le jeune Swann Hardi (16 ans) qui a, lui aussi, quitté l’étang de Berre et Fos-sur-Mer.


40ème joueur mondial, Julien Carraggi (BEL) sera un renfort de poids pour le Volant Airois, de l'autre côté de la frontière



A Aire-sur-la-Lys, désormais orphelin de Brice Leverdez, on a accueilli à l’intersaison Julien Carraggi (BEL), Jan Colin Voelker (ALL) et Ciara Torrance (SCO) pour donner plus de profondeur à l’effectif.

Les Girondins de Talence, qui leur seront opposés dans le Pas-de-Calais ce samedi, ont eux, vus l’arrivée dans leurs rangs de Carla Martinez (ex-Salbris), des britanniques Alex Green et Ethan Van Leeuwen, et de la Canadienne Rachel Chan. Annoncé avant l’été, son compatriote Joshua Hurlburt-Yu, ne figure pas dans les effectifs girondins.


Maintenant qu’on sait tout (ou presque), il nous tarde de voir tout ce beau monde sur les terrains. Place au jeu !


Photos (archives) : Badmintonphoto

794 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Groupe-8.png
Groupe-5.png
Fond 3.png
bottom of page