top of page
Groupe-7.png

TOP 12 - La passe de 8 pour Chambly

Le Badminton Club de Chambly Oise s'est offert une huitième couronne consécutive hier à Elancourt, battant Fos sur Mer en finale, et au passage le record du nombre de titres d'affilée que le club co-détenait avec le Racing Club de France.


C'est fait, Chambly devient le club avec le plus de titres de champion de France Interclubs d'affilée de l'histoire, devant le Racing Club de France, qui avait glané 7 titres de suite dans les années 80. Patrice Lannoy et ses joueurs ont donc réédité l'exploit de s'imposer, après un week-end fou fou fou.. et bruyant !


Les demi-finales avaient donné le ton dès vendredi, au Palais des Sports de cette petite ville du sud-ouest de Paris, Elancourt, dont les nombreux bénévoles arboraient sourires et bienveillance pour tous ceux qui avaient fait le déplacement - jusqu'a 500 ce samedi. Parmi eux, des Nordistes d'Arras qui comptaient bien jouer les trouble-fête avec une équipe remontée comme un coucou et des fans prolixes et chanteurs, tambour-battant. Si Chambly assurait l'essentiel face à Mulhouse, avec un capitaine Thomas Rouxel en pleine forme, vainqueur de Muhammad Iqbal qui mettait son équipe sur les rails avant une victoire attendue 5/1, Fos sur Mer, que l'on attendait en possible facile vainqueur de l'autre demi, s'est fait des frayeurs. Une première fois en perdant le mixte 2 malgré 4 volants de match dans la raquette d'Erwin Kehlhoffner et Elsa Jacob, puis ensuite alors que Tomi Popov menait 20-12 au troisième set avant de se faire remonter 20-20 par Toby Penty, l'Anglais, pour l'emporter finalement 25-23. Et Fos de finalement s"imposer 5-3 de justesse - avec, au passage aussi, le retour au plus haut niveau d'une Marie Batomene inspirée face à la Turque Yigit malgré une défaite de justesse.



Chambly un petit ton au dessus

En finale, donc, les deux ténors de la poule 1 se retrouvaient, avec des effectifs au complet et des velléités d'aller chercher, donc, un huitième titre pour Chambly, un second pour Fos, qui n'avait pas gouté aux play-off depuis la belle aventure de 2008 où ils avaient finis en Or, à Limoges. Et c'est logiquement que les points ont été distribués, avec des victoires de Tomi Popov - malgré un très joli premier set de Thomas Rouxel - et de Christo côté sudiste alors que les simples dames ont fait mal à l'équipe de Toma Popov. Là encore avec des très belles confrontations - les styles déliés de Michelle Li et Neslihan Yigit, un beau duel entre la pugnace Corrales et la belle trouvaille de cette année, Zehra Erdem. Les batailles ont été aussi intenses en double, avec de superbes rencontres dominées finalement par des paires complices du coté de Chambly - le couple Ellis/Smith et la fratrie Delrue/Delrue notamment.


5/2 score final, avec un victoire logique sur le papier de Chambly, mais les Fosséens ont démontré qu'il fallait désormais compter sur eux pour la suite. Une suite qui sera particulièrement intéressante, puisque, comme le format ne change pas avec 8 matchs et 10 rencontres la saison prochaine, la densité des effectifs sera mise à contribution, avec, en plus, le paramètre olympique en plus qu'il faudra négocier pour les armadas telles que Chambly, qui compte dans ses rangs des joueurs qui devront jouer le maximum de compétitions internationales pour se qualifier pour Paris 2024.


Mulhouse, pour sa part, finit en Bronze après une magnifique "petite finale", intense également, et une victoire finale 5/3 qui lui assure la troisième place, comme l'an dernier.


St Maur et Maromme accèdent au top 12

Après avoir quitté l'élite la saison dernière, Maromme renouera avec le top 12 en 2023-24, puisque les joueurs emmenés par Julien Maio ont remporté l'un des matchs de barrage de N1, face à Val de Reuil, sur le score de 5/3. Carton plein pour St Maur, qui viendra pour la premiere fois de son histoire titiller les tous meilleurs clubs de France, après une saison convaincante et une victoire 5/0 face à Bethune, sans perdre un set lors de cette finale de Play-Off de N1. Les joueurs de Vincent Nicli peuvent être fiers de leur parcours, pour ce club qui aura fait d'énormes efforts de formation des jeunes, et des joueurs tels qu'Enogat Roy, Mael Cattoen, Anna Tatranova, Yanis Gaudin ou Emilie Vercelot, entre autres, qui ont l'avenir devant eux, en même temps qu'un beau challenge pour la saison prochaine.





Photos (live) : Yohan Nonotte pour Badmintonphoto





514 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Groupe-8.png
Groupe-5.png
Fond 3.png
bottom of page