top of page
Groupe-7.png

TOP 12 2022-2023 : Revue d'effectif à J-1

Ce samedi 10 septembre marquera la reprise du Championnat Interclubs. Après la trêve estivale synonyme de mercato et à la veille du lancement des hostilités, Badzine vous propose une revue des effectifs ! L'occasion de (re)découvrir les principaux mouvements.



Chaque année entre deux saisons, les clubs se livrent à une véritable course à l'armement, avec en ligne de mire le titre de Champion de France décerné le 7 mai prochain. Cette saison, c'est dans la poule 1ère que l'on trouve la plus grosse densité. Chambly signe LE recrutement phare. Le BCCO fait d'une pierre deux coups avec le mouvement de la fratrie Delrue - Delphine et Fabien - qui n'auront qu'une vingtaine de kilomètres à faire depuis Ezanville pour rejoindre l'Elite. Ils intègrent l'équipe de Thomas Rouxel, capitaine tout juste retraité à l' international, et d'un Marcus Ellis convalescent depuis son opération de la hanche mi-août. Pas de quoi saper le club picard, qui a plus d'un tour dans son sac grâce à Sacha Levêque, Eetu Heino et Eloi Adam pour les hommes, Léonice Huet, Michelle Li, Beatriz Corrales ou encore Lauren Smith côté femmes.

Autant dire qu'avec Chambly pour adversaire, il fallait bien s'armer pour faire autre chose que de la figuration. C'est justement le but du promu Rostrenen, qui pour sa première rencontre en TOP12 n'affrontera pas moins que le septuple champion de France. Alors sur quelles recrues pourra compter cette petite ville armoricaine de 3 000 habitants ? Xuefei Qi, Championne de France en titre, mais aussi Julie Dawall Jakobsen (n°37 mondiale), Yevgenia Paksyutova et Kathell Desmots-Chacun (encore juniore). Chez les Hommes, nous vous avions présenté Nhat Nguyen et Max Weisskirchen un peu plus tôt, auxquels s'ajoutent Paul Tournefier (de retour des Championnats d'Europe Junior), Danylo Bosniuk et Martin Boiveau. Un effectif qui devra néanmoins composer avec les contraintes des 3 joueurs mutés maximum et 40% de joueurs issus de la formation française.


Toujours au Nord, l'effectif féminin d'Aire sur la Lys change de physionomie. Yaëlle Hoyaux, après un passage éclair à Fos-sur-Mer, opte cette saison pour s'entraîner à la +2bad Académie de Rennes et jouera à nouveau pour le LVA. Nouvelle arrivée, en provenance de Chambly cette fois, Flavie Vallet viendra renforcer les doubles, dans une équipe riche de simplistes à l'image de Romane Cloteaux-Foucault, Vivien Sandorhazi (Hongrie) et Sonia Su Ya Cheah (Malaisie). Stabilité en revanche côté masculin, si ce n'est l'arrivée de June Wei Cheam (Malaisie). On retrouvera Brice Leverdez, Louis Ducrot, Sean Vendy et Ben Lane. Une première rencontre alléchante les opposera à Aix-en-Provence. Le club sudiste ouvre la porte aux joueurs russes, vraisemblablement ravis de trouver une occasion de jouer à l'international depuis leur éviction du circuit. Ivan Sozonov et Olga Morozova rejoignent donc leur compatriote Anastasia Akchurina. Un contingent féminin d'ailleurs exclusivement étranger avec les fidèles au poste Marya Mitsova, Chloe Magee et Lianne Tan. Ronan Labar, Indra Bagus Ade Chandra et Sylvain Grosjean font de la résistance, auxquels s'ajoute Jesper Toft - un Danois peu connu sur la scène internationale mais dont il faudra néanmoins se méfier.


La dernière rencontre en poule 1 opposera Fos-sur-Mer à Talence. L'écurie Popov compense le départ de Yaëlle Hoyaux par les signatures de la Turque Neslihan Yigit (31ème mondiale) et de la Suédoise Edith Urell. Ophélia Casier complètera les simples, tandis que Mai Surrow, Julie Finne-Ipsen, Zerha Erdem ou Juliette Moinard seront autant d'atouts à disposition des doubles. Chez les hommes on retrouvera sans surprise, les frères Popov, Erwin Kehlhoffner, Steven Stallwood, et le Canadien B.R Sankeerth. De son côté, Talence accueille dans ses rangs Lucas Renoir (tout juste médaillé d'or chez les Junior au niveau Européen) pour faire la paire avec Bastian Kersaudy. Lucas Claerbout, Thomas Fourcade - toujours aux manettes des simples. A l'instar de beaucoup d'autres clubs, les Talençais misent sur les féminines étrangères avec les recrutements de Selena Piek (NED) et Yelizaveta Zharka (UKR). Clara Azurmendi, Rachel Honderich, Floriane Nurit et Verlaine Faulmann restent de la partie.


En poule 2 il faut bien le reconnaître, moins d'annonces choc. Mulhouse et Strasbourg tous deux aux play-offs la saison passée se détachent à nouveau sur le papier. Il revient au premier, dont le seul renfort est Muhammad Iqbal consolidant le simple hommes 2, d'affronter le promu du Racing club de France. Arnaud Merkle, Thom Gicquel, Kenji Lovang, Sophia Grundtvig, Margot Lambert, Jessica Pugh, Camille Pognante et Irdina Naurah Mirza seront opposés à des Parisiens à l'effectif assez déséquilibré. Si les joueuses féminines seront très solides (Anne Tran, Vimala Heriau, Jenjira Stadelman, Kristen Tsai... évoluant toutes dans le top 100 mondial de leurs disciplines), le club parisien se trouve dépourvu d'équivalents masculins. Valentin Singer, Thomas Vallez, Quentin Ronget, Matéo Martinez ou encore Shinsai Deslauriers feront de leur mieux pour déjouer les pronostics et aller perfer face aux habitués du championnat.


Côté Strasbourgeois, on mise également sur la stabilité de l'effectif. Un point d'interrogation tout de même avec la signature de Dicky Palyama, Néerlandais ex 18ème mondial en 2010 mais désormais aux portes de la catégorie Vétéran 3... Sera-t-il un véritable renfort pour suppléer Alex Lanier ? En cas de besoin, les seconds couteaux Tino Daoudal, Nathan Begga, Titouan Hoareau pourront prendre le relais. William Villeger et Callum Hemming conservent le lead sur les doubles. Chez les filles, la jeune Ukrainienne Maria Stoliarenko rejoint Rosy Pancasari, Sharone Bauer, Malya Hoareau, Agnes Korosi et Viktoria Vorobeva. Un contingent bien four.ni qui permettra, comme chez tous les prétendants les plus sérieux, un certain turn-over. Ils seront opposés en ouverture à l'équipe de Cholet, qui devrait connaître le retour de Léa Palermo sur les terrains cette saison. Xu Wei, Gayle Mahulette et Fanny Arnou complètent l'effectif féminin. Chez les hommes la fratrie Corvée est désormais aux deux tiers choletaise puisque Jordan Corvée (en photo) quitte Talence et rejoint Samy pour faire la paire. Martin Ouazzen et Elias Bracke restent aux commandes des simples.

Enfin, dans la dernière rencontre, Arras recevra Oullins avec là encore très peu de remous dans les compositions. Seul Ethan Van Leeuwen s'ajoute à Chris Adcock, Toby Penty, Léo Rossi et Léo Van Gysel pour appuyer les doubles dans une formation franco-britannique. Marie Batoméné, qu'on n'a plus vu sur la scène internationale depuis le mois d'avril, Emilie Lefel, Chloe Birch et Rachael Darragh assurent la mixité de l'équipe. En face, les Oullinois opposeront une équipe quasi exclusivement française, comme à son habitude, à l'exception de l'Italienne Gianna Stiglich, avec le risque pour Simon Baron-Vezilier, Grégoire Deschamp, Corentin Didier, Joris Grosjean (Koceila Mammeri parti pour l'IMBC), Delphine Lansac, Stacey Guerin et Tanina Mammeri de devoir lutter pour le maintien.

Des affiches pleines de promesses pour cette nouvelle saison, dont on se réjouit des retransmissions de plus en plus nombreuses sur Facebook live ou sur les chaînes Youtube des clubs - à partir de 16h !

Des résultats à suivre par ici

Crédits photos : Badmintonphoto

1 002 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Groupe-8.png
Groupe-5.png
Fond 3.png
bottom of page