Groupe-7.png

SYED MODI - Direction les demis pour nos simples

Magnifiques performances de Lucas Claerbout et Arnaud Merklé aujourd'hui en Inde. Ils se qualifient tous deux pour les demi finales d'un super 300. Du jamais vu pour la France.



Tomi Popov avait déjà été en finale, et même remporté un Super 300. Mais deux tricolores en demi finale d'un tel tournoi, cela ne s'était jamais vu. Arnaud Merklé a commencé par frapper un grand coup, en allant chercher l'un des favoris du tournoi, HS Prannoy, après un match superbe, très intense et qui voyait le Français souffrir physiquement en fin de partie, mais qui s'en sort magistralement en l'emportant 21-19, 21-16, laissant le 24ème joueur mondial groggy.



L'Alsacien sort ici sans doute l'un de ses plus beaux matchs à l'International et à ce niveau, avec un billet pour les demi-finales où il rencontrera Mithun Manjunah, un joueur qu'il a affronté la semaine dernière avec une victoire pour le jeune indien en trois sets. La capacité de récupération du tricolore sera la clé du match, pour aller chercher une finale de Super 300 et pourquoi pas rencontrer... Lucas Claerbout !




Le joueur de Talence, 74ème mondial, a en effet également brillé ce vendredi après midi, avec une victoire convaincante sur le Malaisien Cheam Jun Wei (72eme) avec un premier set survolé 21-11 et un deuxième beaucoup plus accroché, pour une victoire finale 21-19, et le droit d'aller affronter en demi-finale le jeune prodige Irlandais Nhat Nguyen. Les deux hommes s'étaient rencontrés il y a deux ans avec une victoire du tricolore en deux sets, mais l'Irlandais a depuis fait de gros progrès et sera un adversaire coriace.


Moins de chance pour les duos bleus aujourd'hui. Anne Tran et William Villeger s'étaient inclinés en tout début de session contre des locaux (22-24, 17-21) alors que le duo Villeger/Delrue avait été encore plus près de battre Arjun/Kapila, les #2 indiens, 21-16, 19-21, 21-19.


L'annonce qui fait mal


Par ailleurs, la planète badminton a connu un épisode assez significatif de la main mise des fédérations sur le circuit mondial et sur les joueurs, avec l'annonce par la Fédération Malaisienne de Badminton qu'ils interdisaient à Lee Zii Jia et Goh Jin Wei, les deux meilleurs joueurs de simple du pays, de disputer toute compétition pendant 2 ans, après que ces derniers aient affiché leur souhait de devenir indépendants. Cela a créé un séisme de protestations, notamment chez les Danois qui ont pour la plupart - Victor Axelsen et Hans-Kristian Vittinghus en tête - protesté avec véhémence contre cette décision, privant le vainqueur du All England et de la double championne du monde junior de toute opportunité de pratiquer leur sport. Lee affichait une photo de profil en deuil sur ses réseaux sociaux alors que ces derniers bouillonnaient d'invectives à l'endroit de la Fédération Malaisienne.


Sauf en cas d'appel de la décision, les deux joueurs n'auront d'autre choix que d'attendre deux ans sans jouer en compétition - ce qui est quasi impossible - soit de profiter de la règle de la BWF qui autorise un joueur à s'inscrire via une autre Fédération (mais toujours sous ses couleurs de citoyenneté) après 12 mois passés dans ce nouveau pays.


Affaire à suivre...


Photos (live): Jnanesh Salian / Badmintonphoto

Les résultats ICI

1 918 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Groupe-8.png
Groupe-5.png
Fond 3.png