Groupe-7.png

OPEN DU CANADA - Alex en Or !

Alex Lanier s'est imposé en finale de l'Open du Canada en remportant un titre inédit pour un junior tricolore, avec ce tournoi du World Tour qui vient fleurir un palmarès qui ne demande qu'a s'enrichir dans les années à venir.


Voici une performance qui va rester dans les annales. Jamais un Français de 17 ans n'avait remporté de tournoi du World Tour ou de feu les Super Series. Christo Popov avait bien été cherché des titres sur la scène européenne mais de Super 100, pas encore - seul son frère Tomi et le mixte Gicquel/Delrue ont réussi cet exploit, et à un âge plus avancé. Alex Lanier, lui-même, depuis l'année dernière, a bien décroché l'or sur des compétition au statut International ou Future Series, mais jamais la marseillaise n'avait retentit devant les yeux d'un jeune homme de 17 ans. Le joueur de l'ASPTT Strasbourg n'est même pas passé par la case "International Challenge" - le dernier degré de tournois avant l'arrivée dans le "World Tour" de la BWF, il a simplement sauté cette étape, comme il a sauté sur l'occasion d'un tournoi où, certes, il n'était pas tête de série, mais où il a bénéficié d'un petit coup de pouce du destin avec le forfait du Guatémaltèque Kevin Cordon, TDS2 du tournoi. Avec le reste des adversaires bien mieux classés que lui, mais avec son abnégation habituelle, Alex Lanier est rentré dans le tournoi tambour battant, avec de très belles victoires à son actif face à plusieurs joueurs du top 50 : Ygor Coelho, 47e, puis Arnaud Merklé, 45ème, qu'il n'avait jamais battu en tournoi international.

En finale, Alex rencontrait un Japonais contre qui il avait butté l'an dernier - Takuma Obayashi, 175eme mondial. Mais le tricolore avait bien appris la leçon reçue en Belgique (il avait d'ailleurs accroché le deuxième set jadis), et s'est montré à la fois plus incisif et plus patient pour cette première finale à ce niveau, démontrant aussi la maturité nécéssaire pour s'imposer dans ces grands tournois. Une heure de jeu exactement, avec, sur la chaise Kastituis Navickas qui vivait lui aussi le match, alors que Fernando Rivas, dont la joueuse Carolina Marin avait été battue la veille, gardait sans doute, d'un peu plus loin, un oeil attentif sur la performance du Français.


"C'était stylé de gagner"


Au sortir du match, le tricolore était évidemment ravi, mais aussi bien conscient des enjeux et des raisons de son succès, la tête bien sur les épaules. "C était stylé de gagner Beaucoup de travail à l entraînement pour en arriver là. Je me suis blessé à la cheville juste après la Thomas Cup en mai dernier, j ai du m arrêter de jouer, 1 mois le pied ds 1 botte et beaucoup de travail à l INSEP pour la rééducation"


"Puis fin juillet on a fait un super stage en Sierra Nevada avec toute l équipe et Carolina Marin et les coachs Fernando, Kestutis et Maxime Michel, ça m a remis en selle. Et ensuite ça c est bien enchainé Champion d Europe U19 Puis j ai bien joué contre Christo en Belgique. Et là je trouve que j étais encore mieux. Et je suis super content de rentrer dans le top 100 senior" expliquait-il à Badzine.


Avec ses 5500 points récoltés à Calgary, Alex devrait effectivement faire un bon dans le classement, en arrivant logiquement lors de la publication du prochain classement de la BWF autour de la 85ème place mondiale - un bond de plus de 30 places. Au passage aussi, le tricolore empoche la somme de 5625 dollars, soit... 10 fois plus que tout ce qu'il a gagné sur le circuit jusqu'alors. Pour la suite, le jeune ambassadeur de Solibad ne manque pas d'humour, mais sait qu'il peut continuer d'écrire l'histoire et de saisir la chance que Christo Popov n'avait pas eu - cause Covid - en visant un titre aux mondiaux juniors dans quelques semaines : "J'ai mal partout. Je vais avant tout essayer de récupérer ! Mais mon gros objectif, ce sont les championnats du monde junior fin octobre"


"Merci a tous mes supporters, mes coachs et partenaires d entraînement à l Insep"

Sur les autres rencontres de l'Open du Canada, la plus francophile des Canadiennes Michelle Li s'impose en simple dame, deux paires Japonaises s'imposent en double dans des finales entre compatriotes, alors que le mixte revient à la paire de Taiwan Ye/Lee.


Les résultats ici


Photos (live) : Yves Lacroix, Badmintonphoto






1 298 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Groupe-8.png
Groupe-5.png
Fond 3.png