FRANCE 2020 - « Feifei » sur tapis vert

La néo-tricolore Xuefei Qi a remporté son premier titre de championne de France ce dimanche à Mulhouse sur forfait de son adversaire, la tenante du titre Marie Batomene.


Tout juste naturalisée, Xuefei Qi a remporté son premier titre sous ses nouvelles couleurs

L'arrivée de Xuefei Qi en équipe de France ne s'est pas faite sur tapis rouge - forcément. Avec l’histoire passée et des réminiscences de l’époque où Hongyan Pi arrivait dans le paysage badiste tricolore.


Bis repetita. Avec une histoire personnelle très différente mais les mêmes conséquences : la seule place qualificative pour les Jeux olympiques une nouvelle fois hors de portée des demoiselles issues de la filière classique. La dure loi du sport, encore, qui fait grincer des dents, sans que soit remise en cause la personnalité de la Bretonne ou ses capacités d’adaptation.


Cette semaine, à défaut d’un tapis rouge, c'est un tapis vert qui consacre « Feifei », comme elle est surnommée à Rostronen. Pas celui des taraflex de Mulhouse, mais celui, plus symbolique des forfaits. De Marie Batomene, blessée. Xuefei n’aura pas eu l’occasion de montrer l’étendue de son talent aux spectateurs du jour - c’est bien dommage, surtout pour une première couronne.


Si cette victoire est forcément légitime au regard de son niveau, il faut ici rendre hommage à ses suivantes, Marie Batomene, Yaëlle Hoyaux et les autres, qui, mauvaise fortune - bon coeur, continuent de se battre au quotidien pour aller faire briller elles aussi le drapeau tricolore sur les terres étrangères.


En espérant que la consécration de notre nouvelle Française d’adoption profite aussi aux jeunes générations - elle a beaucoup à partager, entre sa gentillesse et son talent. L’avenir le dira. D’ici là, elle se doit d’être félicitée, encouragée et elle aussi adoubée comme tricolore désormais tout à fait légitime après ce titre pour aller défendre nos couleurs à Tokyo cet été.



Photos (live) : Badmintonphoto.

© 2020 Badzine