top of page
Groupe-7.png

Europe juniors : l'argent fait le bonheur !

Clap de fin sur le « par équipe » des Championnats d'Europe juniors à Belgrade (Serbie) ce lundi 22 août. Après avoir dominé l'Espagne en demi-finales hier, l'équipe de France a dû s'incliner en finale face à la très homogène équipe danoise.


Le dernier carré atteint, l'objectif ne s'arrêtait pas là. Opposés aux Espagnols dans une rencontre à suspens, les Bleuets tirent leur épingle du jeu pour assumer leur statut de favori. Un coup d'œil aux tableaux individuels augurant d'une rencontre équilibrée - les garçons favoris tandis que les Espagnoles trustent les places de Tds 2 sur les tableaux féminins - Alex Lanier semblait incontournable à ce stade de la compétition. Outre sa participation en simple, il remplace Lucas Renoir en mixte aux côtés de Téa Margueritte pour un premier match déjà crucial. Autant dire que leur victoire 21-10 21-17 mettait l'équipe dans les meilleures dispositions. Une longueur d'avance logiquement rattrapée par Lucia Rodriguez contre Malya Hoareau avant qu'Alex Lanier ne revienne mettre un coup d'accélérateur : 6 et 6 en 18 petites minutes. Emilie Drouin et Téa Margueritte ne parviennent pas à se sortir des griffes ibériques malgré un combat acharné qui leur échappe en 3 sets. Comme un peu plus tôt dans la journée, il revient à Mael Cattoen et Lucas Renoir de propulser l'équipe de France au tour suivant, avec cette fois beaucoup plus de marge : 21-13 21-12.



En finale, c'est sans surprise le Danemark qui se dresse en travers du chemin des Bleus vers l'or. Pourtant favoris sur le papier, la loi du terrain n'aura malheureusement pas donné raison au classement. Si Alex Lanier, seul cette fois-ci, donne l'avantage aux Tricolores victorieux 21-9 21-15 contre Jakob Houe, ni Emilie Drouin, ni Mael Cattoen et Lucas Renoir ne trouvent de solutions face à leurs adversaires respectifs. Dos au mur, le coup de poker tenté en double dames avec l'association inédite de Camille Pognante et Elsa Jacob (seulement 15 ans toutes les deux !) échoue d'un petit rien. Non contente de sa victoire en simple, Benedicte Sillassen revient en découdre associée à Tommerup pour doubler la mise et priver le mixte Lanier/Margueritte de tâter du volant. Pourtant revenues au score après le gain du deuxième set, les Françaises donnaient toutes les raisons d'espérer, longuement en tête dans un troisième set haletant. Un money time malheureusement mieux négocié par les Danoises, plus expérimentées, prive les Bleuets d'un troisième sacre dans cette compétition. Score final 17-21 21-17 19-21 et victoire 3-1 pour le Danemark, donc.


A peine achevée la compétition par équipe et savourée à la hâte cette belle médaille d'argent, certains Tricolores reprenaient le chemin des courts pour l'entame de la compétition individuelle. L'aventure continue pour Emilie Drouin/Téa Margueritte, poussées dans leurs retranchements par une paire belge, et Natan Begga/Baptiste Labarthe, plus confortables contre des Chypriotes.

La suite dans les jours à venir, avec de nombreux espoirs de médailles, dont Alex Lanier en simple hommes, une discipline qui n'a pas échappé aux Français depuis 2017 sur cette compétition !


Les résultats à suivre par ici


Crédits photos : Pôle France relève de Strasbourg

374 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Groupe-8.png
Groupe-5.png
Fond 3.png
bottom of page