Boe et Conrad-Petersen raccrochent les raquettes

Dernière minute : Il avait annoncé dans un premier qu'il rangerait ses raquettes après la Thomas Cup. Mais celle-ci en suspens, Mathias Boe tire sa révérence.


Mads Conrad-Petersen (à gauche) et Mathias Boe (à droite) lors de l'Open de Corée en 2019

Vice champion olympique à Londres en 2012, le multiplie champion d’Europe (individuel et par équipe) Mathias Boe a annoncé fin février qu'il mettrait un terme à sa carrière après les Jeux de Tokyo si toutefois il se qualifiait. Mais c'était avant que ceux-ci soient reportés à l'été 2021. Le Danois devait donc ranger ses raquettes au terme de la Thomas Cup qui se déroule au Danemark. La compétition a été décalée de mai à août, toujours en raison de l'épidémie de coronavirus.


DERNIÈRE MINUTE : Mathias Boe vient d'annoncer, le 23 avril, qu'il mettait un terme à sa carrière avec effet immédiat. Les Jeux étant reportés et la Thomas Cup toujours en suspens - le gouvernement danois a précisé qu'aucun n'événement réunissant 500 personnes ou plus n'aurait lieu avant le 1er septembre - le champion danois a donc pris la décision d'arrêter sa carrière à ce jour. 

À bientôt 40 ans, le Danois a passé les vingt dernières années sur le circuit international à truster les plus hautes marches des podiums. Célèbre gaucher aux attaques ravageuses, mais aussi fin technicien et un brin chambreur, Mathias Boe s’était imposé à trois reprises avec Carsten Mogensen à Coubertin lors des Internationaux de France en 2010, 2014, et 2016. Il quitte donc le circuit avec un très beau palmarès garni de 54 titres internationaux...

Mathias Boe (gauche) et Carsten Mogensen (droite) sur le podium de Coubertin en 2014

Cette fois-ci, c'est la bonne. Le Danois Mads Conrad-Petersen lui aussi a annoncé il y a quelques semaines sur sa page Facebook qu'il mettrait un terme définitif à sa carrière lui aussi après la Thomas Cup, chez lui au Danemark.


Son récent partenariat avec Mathias Boe n'a pas donné les résultats escomptés - une qualification pour les Jeux - et le Danois, connu pour ses réflexes incroyables, notamment lorsqu'il était dans le top 5 mondial avec l'autre Mads, Kolding, a mis le doigt sur les raisons qui l'ont poussé a prendre sa retraite.


Dans un communiqué sincère et touchant, il explique que le haut niveau l'a usé mentalement, notamment les jugements constants de la part des commentateurs, des spectateurs, et de cette sensation qu'il avait, de ne jamais faire assez, d'être constamment sous pression. C'est assez rare qu'un joueur de haut niveau exprime ce genre d'émotions, qui, pour lui, ont été un frein à sa carrière. Il explique ainsi espérer être « meilleur » dans sa vie post-badminton que sur le court, comme pour s'excuser auprès de ses fans.


Il restera un joueur d'exception, pour son fair-play, sa gentillesse, son talent indéniable, même s'il lui aura manqué d'un peu de chance, sans doute, pour glaner un titre majeur.




Photos : Badmintonphoto (archives).


© 2020 Badzine