LIGUE DANOISE - Une finale sans favoris

Mis à jour : juin 21

En tête du championnat danois avant que la saison ne soit interrompue les équipes de Greve et Vendyssel n'ont pas pris part aux demi-finales organisées ce vendredi par crainte de propagation du coronavirus. Et la finale sera inédite.


Saison « blanche » en France, pas au Danemark ! Chez nos amis scandinaves, le championnat élite d'interclubs a repris ce weekend. Deux jours de compétition pour déterminer le champion 2020 au terme d'un « Final 4 » entre les quatre meilleurs équipes du pays. Les quatre meilleures, pas tout à fait...


La décision avait été annoncée le 13 mai dernier par la fédération danoise de badminton, à savoir le feu vert pour reprendre le championnat local. Mais deux des quatre clubs conviés pour la finale ont refusé d'y participer : Greve et Vendyssel, co-leaders du championnat avec 51 points chacun, avant que la saison ne soit interrompue. Pour des raisons sanitaires principalement, liées au coronavirus, le club de Vendyssel, où joue, entre autres, Jan O. Jorgensen, n'a donc pas souhaité se rendre à Brøndby ce weekend, dans la banlieue de Copenhague pour disputer les finales du championnat danois.


Jan O Jorgensen et ses partenaires de Vendyssel refusent de disputer le Final 4

« Je pense qu'il est prématuré de jouer le Final 4 au mois de juin, déclarait l'ancien n°2 mondial à TV2 Denmark fin mai. L'équipe de Greve compte dans ses rangs un joueur originaire d'Inde où la propagation est forte, et de notre côté nous avons quatre joueurs des Pays-Bas et d'Écosse où les restrictions sont plus fortes qu'au Danemark. Moi-même je pense que j'aurais eu des doutes si j'avais dû voyager aux Pays-Bas aujourd'hui pour une compétition. »


Le vice-président de Vendyssel, Jacob Høyer Filt Juhl, a ajouté que son club « ne veut pas jouer avec la santé des joueurs car le Covid-19 circule toujours. » De plus, Jan O Jorgensen a précisé que leurs trois joueurs de double néerlandais n'ont pas pu s'entraîner en double depuis plus de trois mois, seulement en simple ces derniers jours. Une raison de plus qui a poussé le club de Vendyssel à dire non aux finales.


Les raisons du refus de Vendyssel et Greve sont aussi financières. Le second ne s'est pas non plus rendu à Brøndby ce weekend car, outre le facteur sanitaire, le leader de la saison régulière ne veut pas risquer d'avoir des dépenses supplémentaires dans le cas où les joueurs étrangers ne pourraient pas retourner chez eux après les finales. « Si certains joueurs ne peuvent pas rentrer après la compétition, ils risquent d'être bloqués à Greve pendant des semaines. Ce sont des dépenses en plus que nous ne pouvons pas couvrir » a écrit la direction de Greve à la fédération danoise.

La Néerlandaise Gayle Mahulette, joueuse du club de Greve, n'a pas fait le déplacement à Brøndby, ni ses coéquipiers

Les deux autres clubs directement qualifiés pour les finales de la ligue danoise, Solrød et Højbjerg ont, quant à eux, répondu présent ce weekend. Et pour pallier l'absence des deux leaders, la fédération danoise a ouvert la porte des finales aux 5e et 6e du championnat : Skovshoved et Vaerløse. « Nous ne forçons pas les équipes à jouer, a souligné le président de la fédération danoise Bo Jensen. Si certains clubs refusent, nous donnons la possibilité aux suivants d'accéder aux finales. »


Vendredi soir, la compétition a donc eu lieu au Brøndby Hall. Et au terme de deux demi-finales extrêmement disputées, ce sont les « repêchés » Skovshoved et Vaerløse qui ont décroché leur ticket pour la grande finale de ce samedi 20 juin. Les premiers se sont imposés 5 - 4 face à Solrød tandis que les seconds l'emportaient, sur le même score face à la solide équipe de Højbjerg pourtant emmenée par Hans-Kristian Vittinghus, Ygor Coelho, Anders S. Rasmussen, Line Kjaersfeldt, etc.


Julie Dawall Jakobsen et ses coéquipiers de Vaerløse rencontrent Skovshoved en finale

Finale inattendue donc puisque qu'aucune des quatre équipes initialement qualifiées pour le Final 4 ne soulèvera le trophée cette année.


Photos : Badmintonphoto (archives).


© 2020 Badzine