OPEN DE THAÏLANDE - Au quart de tour...

Mis à jour : janv. 16


Au tour des quarts. Au quart de tours. Les deux, en fait. Thom Gicquel et Delphine Delrue étaient les premiers surpris, après le match de très haute volée qu'ils ont délivré sur le court 3 - le seul non télévisé de l'Impact Arena - et cette victoire hors norme, encore une fois. Surpris de cette qualité de jeu. Sans déchet, ou presque, et de cette presque correction infligée à des adversaires qu'ils n'avaient jamais rencontrés, mais devant eux au classement mondial.


Au quart de tour, c'est donc ainsi qu'ils ont débuté leur rencontre. Sur les chapeaux de roue. Bref, vite quoi. Les Malaisiens, en face, ce ne sont pas des manchots. Loin de là. Onzièmes mondiaux, excusez du peu. Ils n'ont vu que du feu. En fait, eux aussi ont été très surpris. Penauds, même, parfois, hochant la tête comme s'ils ne croyaient pas que Thom puisse être aussi vif. Aussi précis dans ses relances. Et Delphine, magistrale au filet et par moment, suffisamment en retrait lorsqu'elle sentait que son diablotin de comparse avait la main sur l'échange...


Les sets ont défilé à tout allure - même si cela a dû paraitre long pour Tan Kien Meng et Lai Pei Jing, qui ne connaissaient pas les Français. Ils s'en souviendront. 21-16, 21-15, et les Bleus sont rentrés un peu plus encore dans la lumière, dans le silence d'une arène délaissée par les spectateurs, covid-oblige.


Voilà qui donne du baume au coeur à l'équipe de France, en souffrance depuis qu'hier, un membre du staff tricolore a été isolé dans un hôpital de la capitale Thaïlandaise après un premier test positif au Covid. Thom et Delphine ont prouvé, une fois encore, que leur classement n'est pas usurpé, loin de là.


Au tour des quarts, désormais, avec en ligne de mire les vainqueurs du match opposant les Allemands Lamsfuss/Herttrich, qui avaient triomphé à l'Open du Danemark aux Hong-Kongais Tang/Tse. Dans les deux cas, les Bleus seront en mesure d'aller chercher une demi finale sur un Super 1000. Encore une première.


Un peu plus tôt dans la journée, malgré leurs jolies nouvelles tenues et une belle attitude, Anne Tran et Emilie Lefel ont été un peu juste face aux locales Thaïlandaises Kititharakul/Prajongjai (21-9, 21-13)


Et aussi, la reine Caro a été expéditive face à la jeune Thaï qui l'avait battue chez elle, à Barcelone, il y a 10 mois. C'est désormais du passé.


Les résultats ici


Photos (live) : Badmintonphoto

1,762 vues0 commentaire

© 2020 Badzine