On a essayé pour vous le "Air Badminton"

Mis à jour : juin 20

Alors ? C'est bien ? C'est pas bien ? Ca fait comme le vrai bad ? A Badzine, pour les premiers essais, c'est Raphaël qui s'y est collé, le temps de quelques échanges à Sucy-en-Brie qui organisait un petit tournoi cette semaine.



« Cela faisait longtemps que cela démangeait, forcément. Après en avoir entendu parlé depuis plus d'un

an, que j'avais eu l'occasion de photographier les stars lors du lancement, touché même à plusieurs reprises la bête (lisez, le "Air Shuttle") sous ses différentes formes, du prototype hyper secret encore à la version finalement commercialisée, il me tardait d'en découdre sur un "vrai" terrain.


Je reviens un instant sur l'idée. Du badminton en plein air... sur surface dure, sur sable, sur herbe ? Et dire que quand j'ai commencé le bad, il y a plus de 20 ans, les mots "badminton" et "extérieur" étaient tous simplement bannis ensemble et représentaient un vrai tabou dans leur version loisir. "Non, on ne joue pas au "babinnnntonnne" dans notre jardin. Le BadmiNTON est un sport OLY-MPIQUE" môssieur ! ;)


Fort heureusement, l'eau à coulé sous les ponts, le badminton a gagné en médiatisation et nous y revoilà, à parler de bad en plein air, avec ce nouveau concept. Très franchement, je trouve que c'est une très belle idée. D'abord pour le côté ludique qui est dans l'ADN de notre sport, pour son accessibilité - pour le coup incroyable dans sa version hors murs - et pour l'image que cela véhicule aussi, symboliquement. Nous n'avons plus à nous battre pour faire comprendre que le bad est un sport "sérieux". Les gens le savent désormais (merci à nos champions et à la Fédé d'avoir su faire rentrer cela dans les p'tites têtes de journalistes!) et on peut donc reparler de bad loisir. De bad plaisir.


Mais je m'égare... Me voici donc à Sucy-en-brie, en région parisienne, dans un parc Omnisports magnifique au milieu des arbres. Premier bon point - vive le gymnase libre ! Convié gentiment par Ceylian Kirchhoffer, qui organisait l'un des premiers "tournois" par équipe de Air Badminton. J'en profite bien sûr pour faire quelques images, d'abord des jeunes présents pour l'occasion - Jade, Charlotte, Romain et les autres sont ravis de pouvoir - ENFIN - se défouler une raquette à la main. Lors d'une pause de nos jeunes sportifs, je troque l'objectif pour la raquette.



Pas de problème, le jeune Romain maîtrise ce nouveau volant !

La première impression est la surprise face au poids du nouveau volant, tout de rose paré. Ce dernier a déjà bien vécu - au passage, il n'est pas aussi solide qu'on pourrait l'imaginer. Des coups de raquette mal cadrés auront eu raison des quelques spécimen au cours de l'après midi. Lourd, donc - bien plus qu'un volant en plastique normal (de 3 grammes, mais qui parait plus). Le contrôle est forcément compliqué - même si, n'ayant pas joué depuis de longs mois, la prise en main de la raquette elle-même me parait quelque peu étrange.


Mais très vite, les sensations reviennent. Oubliez le jeu court - de toutes façons, la partie près du filet ne compte pas. Le contrôle en amorti ou contre-amorti est extrêmement compliqué. En revanche, les "drives", les dégagements sont franchement plaisants à exécuter. Très vite, on se prend au jeu. Ca va vite, c'est fun. On transpire. Bon, le vent vient se mêler à notre histoire. Il s'agit maintenant de s'en servir pour mettre en difficulté son adversaire. La stratégie rentre en jeu - à condition que la petite bise ne joue pas au Mistral voire à la Tramontane, car sinon, cela devient impossible. Les fabricants préconisent de jouer en deçà de 12 km/h de vent. Je veux bien les croire !


Jade et ses amis s'en sont donnés à coeur joie, malgré le vent :


Alors, est-ce que cette activité va décoller ? Qui sait ? Cela ne sera pas pour les "puristes" qui cherchent les mêmes sensations qu'en gymnase - ils risquent plus de frustration que de plaisir. Mais pris dans un tout autre état d'esprit, de jeu, voire de compétition mais en prenant en compte les nouveaux paramètres, l'Air Badminton pourrait bien connaitre un certain succès. Notamment dans cette version "triplette" que je n'ai pas eu le plaisir d'essayer. Cela dépendra bien-sûr de la manière dont les clubs prendront cette nouvelle discipline, mais aussi comment elle sera "marketée" au grand public.


On peut imaginer un "World Tour" de Air Badminton avec d'anciennes stars (en France ou à l'étranger), dans des lieux iconiques, un peu abrités du vent (mais avec des tribunes autour d'un court, ça ferait déjà office de pare-vent). Cela aurait de la gueule et cette nouvelle discipline pourrait connaitre un succès égal au "Beach Volley"...


L'avenir le dira ! D'ici là, amusez vous bien ! Quant à moi, je suis tenté de me reprendre une licence dans mon club de coeur de Bry Sur Marne à la rentrée, si mon dos tient le coup. Comme quoi, l'Air Badminton, cela donne aussi envie de rejouer en club ! Une vertu de plus !"


Pour suivre le tournoi de Sucy, c'est par ici



Et vous, vous avez essayé ? Vous aimez ? N'hésitez pas à mettre vos commentaires sous cet article !


© 2020 Badzine