OPEN DE THAÏLANDE II – La revanche est un plat... indonésien !


Souriants, ils peuvent l'être, les Français, après avoir encore écarté les 4èmes mondiaux mercredi à Bangkok

« Les vrais champions, c’est ceux qui perdent un premier set comme cela, et qui arrivent à retourner la situation ». Les premiers mots de Baptiste Carême au sortir du court étaient plein d’éloge envers ses deux pépites, Thom Gicquel et Delphine Delrue, qui, une fois encore, ont fait vaciller les 4èmes mondiaux, les Indonésiens Jordan & Oktavianti.


Les choses n’étaient pourtant pas très bien parties pour les tricolores, rapidement menés un set à rien, sans vraiment pouvoir s’exprimer 14/21 avec encore du déchet dans les services notamment, qui avaient cruellement pesé dans la défaite de la semaine dernière contre ces mêmes adversaires. Au changement de terrain, changement de patrons. Les tricolores reprennent l’ascendant, dans le jeu aussi bien que psychologiquement. Les services sont mieux affutés, les retours plus précis. « J’ai pas très bien servi au premier set, mais c’est allé bien mieux par la suite » admettait Thom. « On avait bien préparé ce deuxième coup en regardant des vidéos, car on avait eu du mal sur leurs services la semaine dernière » reprend Delphine.

Le saignement au genou de Thom est dû a une petite chute

Le match est alors totalement contrôlé par les Français, dont les cris résonnent dans la grande salle vide de l’Impact Arena. « Il fallait absolument prendre l’attaque, c’était la clé de la victoire aujourd’hui, et on a été capable de faire cela à partir du deuxième set », reprend Thom, dont le masque cachait à peine le sourire. 21-9, 21-13 pour les Bleus dans les deux derniers sets, et la messe est dite. « Peut-être que personne ne nous donnait gagnants aujourd’hui, mais nous, si. On les avait déjà battus l’année dernière, donc on savait qu’on était en mesure de le refaire », répond Delphine à une interview en anglais. La confiance est là. A juste titre. Ce que ces deux là ont encore réalisé aujourd’hui est une preuve supplémentaire non seulement de leur talent, mais aussi de leur capacité à analyser leurs défaites pour rebondir plus haut. Et gagner en efficacité.


Ils devront affronter les Malaisiens Hoo et Cheah au deuxième tour, 30èmes mondiaux, contre qui les Bleus n’ont jamais joué. Malheureusement, contrairement à aujourd’hui où Thom et Delphine jouaient sur un court TV, ils sont prévus sur le court 3, sans retransmission, en milieu de journée. Tout comme Brice Leverdez, qui, après avoir bien mené son match contre le Néo-Zélandais Manota (21-14, 21-10), y affrontera Chou Tien Chen. Très curieusement, le tricolore est très largement en tête dans leur faces-à-faces, (8/2), mais la majorité des victoires du tricolores étaient avant les années d’or du Taiwanais. Le Français aura néanmoins un avantage psychologique de taille, en plus d’une forme apparemment affutée, alors que son adversaire vient de perdre en demi-finale la semaine passée en déjouant par moments.

Solide victoire pour Vimala et Margot aujourd'hui.

Il y aura deux autres paires en lice ce jeudi – deux double dames. Anne Tran et Emilie Lefel seront opposées aux Malaisiennes Hoo et Yap, jamais rencontrées non plus, et juste 5 rangs de moins au classement mondial – la qualification pour les quarts est donc très envisageable. Pour Margot Lambert et Vimala Hériau, la route continue après une très convaincante victoire sur une jeune paire de Thaïlandaises. Elles affronteront elles aussi – décidément - une autre paire de prometteuses Malaisiennes, Tan et Thinaah, qui ont créé l’exploit du jour en battant les Coréennes Chang/Kong, têtes de séries 6 du tournoi, après un match épique, remporté 27/25 au troisième set après avoir sauvé 4 points de match. Elles sont donc solides dans les moments importants, malgré leur jeunesse, mais elles auront sans doute des séquelles de ce match à rallonge (87 minutes) demain – aux Françaises d’en profiter pour aller chercher un quart inédit.

Un volant vient se poser sur l'épaule de Julien Maio

C’est en revanche fini pour le duo Eloi Adam & Julien Maio, battu par des jeunes Indonésiens, et également pour Qi Xuefei, qui a fait mieux que la semaine dernière face à Carolina Marin, notamment au deuxième set, plus accroché, mais l’Espagnole reste un ton au-dessus, toujours en grande forme après sa victoire dimanche.


Photos du jour : Erika Sawauchi & Raphael Sachetat pour Badmintonphoto




Les Malaisiennes Tan/Thinaah, futures adversaires de Margot et Vimala, exultent après une magnifique victoire.

Les résultats ici


L'interview d'après match de Thom et Delphine ici (droits BWF), en anglais ⬇️



1,106 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2020 Badzine