Groupe-7.png

TOKYO 2020 - Une journée de folie !

Encore une journée de dingue à Tokyo, en ce jeudi 29 juillet, avec l'élimination de 2 autres têtes de série #1 après l'éviction de Momota hier. Et des surprises à gogo.... On fait le point en points clés du jour.



Zhang Beiwen maudite


La première image, la plus forte de cette journée est aussi la plus triste : celle de l'Américaine Zhang Beiwen, sur une chaise roulante quittant la salle Murashino Forest, en pleurs, après avoir subi une déchirure ou une rupture du tendon d'Achille, alors qu'elle menait un set à zéro face à la Chinoise He Bingjiao. D'autant plus triste quand on connait l'histoire de cette joueuse qui force le respect : Elle a quitté - un peu après Hongyan - sa Chine natale pour s'installer à Singapour dans un premier temps, avant de comprendre qu'elle ne pourrait jamais représenter ce pays aux Jeux. Pour déménager ensuite dans le Colorado, aux USA. Elle y est depuis de nombreuses années, à s'entrainer seule, sans aucun sparring, sans entraineur régulier ni kiné qui la suivent sur les compétitions. Et, enfin, elle avait atteint le graal et cette fameuse qualification pour les JO, quête d'une vie de sportif. Le sort lui joue encore un tour, en ce jeudi noir, avec une blessure qui l'empêche d'aller chercher une médaille qu'elle avait la possibilité de s'offrir et d'offrir à son pays d'adoption - ce qui aurait été une première pour les USA.


Les favoris OUT !

Double surprise. La première, de taille, avec la défaite en quarts de finale des grandissimes favoris, les Indonésiens Fernaldi/Sukamuljo, têtes de série 1 du double homme. Leurs bourreaux du jour : les Malaisiens Aaron Chia/Soh Wooi Yik, qui balayent les numéros 1 mondiaux 21-17, 21-15. Les Danois Astrup/Rasmussen eux sont passés tout près d'une victoire face aux "tours jumelles", les Chinois Liu/Li.


Aaron Chia et Soh Wooi Yik exultent après avoir battu les grandissimes favoris Indonésiens

Idem pour les Japonaises Hirota/Fukushima, TDS#1, mais dont la blessure aux ligaments croisés de la première entachait sérieusement les chances de podium qui ont été vaincue par les éternelles battantes Chen/Jia.


Journée catastrophe pour le Japon


Si le Japon paraissait avant ces Jeux en mesure de remporter une bonne majorité des titres, la journée de jeudi fut une catastrophe pour les locaux. Toutes les paires ont été battues. En double homme, les deux paires phares nippones Watanabe/Endo et Sonoda/Kamura n'ont pas passé le stade des quarts, comme les deux paires de double dames et le mixte Higashino/Watanabe, qui, heureusement, aura tout de même une chance de médaille puisqu'ils ont perdu en demi-finale (le mixte se joue en décalé). Mais après la défaite de Momota hier, celle de son jeune collègue Tsuneyama aujourd'hui, les Japonais n'ont plus que leurs deux représentantes en simple dame pour briller.


Kevin Cordon, l'extra terrestre

Kevin Cordon, du Guatemala, fait rentrer son "petit pays du badminton" en quart des Jeux.


On ne le voit quasiment jamais sur les tournois, mais ses quelques apparitions sur les tournois régionaux et son statut de meilleur joueur Guatemaltèque depuis de nombreuses années lui ont permis de se qualifier pour ses quatrièmes JO - rien que ça! Et le Sud-américain n'en peut plus de faire parler de lui. Après avoir sorti Ng Ka Long (TDS8) en poule, il a réitéré en battant Marc Caljouw, le Batave, aujourd'hui, s'offrant ainsi sur un plateau un historique quart de finale des JO. Avec, en plus, un vrai coup à jouer face au jeune Coréen Heo Kwang Hee, qui, après son exploit face à Momota, pourrait subir un revers de pression...


Les Danois en forme.. les Chinois aussi



Qui va piano, va sano... Tranquille pour Antonsen, le Danois.

Viktor Axelsen et Anders Antonsen continuent leur petit bonhomme de chemin, avec deux victoires convaincantes aujourd'hui, en deux sets, contre Wang Tzu Wei (TPE) et Toby Penty (ENG) respectivement. Axelsen, lui, devient l'un des grands favoris du tournoi après la défaite hier de sa bête noire Momota, qu'il n'a jamais réussi à battre depuis plus de 7 ans. Attention tout de même aux Chinois, que l'on a pas vus sur le circuit depuis presque 18 mois. Chen Long, champion olympique en titre s'est fait une vraie frayeur en fin de journée face au Malaisien Lee Zii Jia, qui avait impressionné par sa vitesse le tricolore Brice Leverdez au tour précédent. Mené un set à rien et à 19/19 dans le deuxième set, Chen long a su trouver les ressources pour remporter 21-19 le second avant de dérouler dans le troisième. Shi Yuqi, l'autre Chinois, a quant à lui mis une misère à Jonatan Christie, l'Indonésien. Restent en quart aussi les brillants Chou Tien Chen, et Anthony Ginting, très capables d'aller chercher l'Or; Les quarts de finale vont être magiques...


Simple dame : plus d'européennes, le top 8 en quarts.


On se doutait bien que l'absence notable de Carolina Marin n'allait pas arranger les affaires des Européens en simple dame. Le tour des huitièmes de finale a été fatale à la dernière représentante du vieux continent, Mia Blichfeldt, impuissante face à l'Indienne Sindhu, que l'on sent en forme, et motivée plus que jamais, pour gravir une marche supplémentaire par rapport à Rio. Là encore, les quarts de finale seront assez incroyables à suivre, avec un tableau extrêmement ouvert et les 8 favorites encore en lice.


Mixte : Les Chinois font le doublé !

Zheng Siwei et Huang Yaqiong n'ont rien perdu de leur talent en 18 mois d'absence de la scène internationale

Une chose est sûre : la Chine repartira de Tokyo avec au moins une médaille d'or et une d'argent, après les demi-finales de mixte disputées aujourd'hui, puisque cette catégorie avait pris deux jours d'avance sur toutes les autres. Comme tout le monde s'y attendait, les ultra favoris Zheng Siwei et Huang Yaqiong n'ont pas tremblé face à Tang et Tsé de Hong-Kong, alors que leurs compatriotes Wang Yi Liu et Huang Dong Ping ont peiné face aux jeunes prodiges Japonais Watanabe/Higashino.


L'autre leçon du jour, c'est l'incroyable force de l'armada Chinoise, qui a démontré, sans jouer un seul match à l'international depuis le All England 2020, en mars de l'année dernière, qu'ils avaient su garder une compétitivité extraordinaire. Les chiffres parlent pour eux. Aujourd'hui, ils ont fait un quasi sans faute avec 7 matchs remportés sur 8 possible.


Attention aussi aux Coréens, qui, mine de rien, ont qualifié deux paires de double dames et une redoutable prétendante au titre en simple, malgré son jeune âge, sur laquelle l'équipe de Badzine met une petite pièce : An Se Young.

Un nom à noter - An Se Young, la Coréenne. Jeune, comme son nom l'indique, mais pas que...


Allez, on passe aux tableaux et des matchs incroyables à voir à partir de demain, y compris la finale du mixte


MX : Finale Zheng/Huang (CHN) Vs Wang/Huang (CHN)


Double hommes (demi finales)

Chia/Soh (MAL) Vs Li/Liu (CHN) Setiawan/Ahsan (INA) Vs Lee/Wang (TPE)


Double dames (demi-finale)

Polii / Rahayu (INA) Vs Shin/Lee (COR) Kim/Kong (COR) Vs Chen/Jia (CHN)

Simple homme quarts de finale:

Heo Kwang Hee (COR) Vs Kevin Cordon (GUA) Viktor Axelsen (DAN) Vs Shi Yuqi (CHN) Anthony Ginting (INDA Vs Ander Antonsen (DAN) Chen Long (CHN) Vs Chou Tien Chen (TPE)


Simple dame (quarts) Chen Yufei (CHN) Vs An Se Young (COR) Nozomi Okuhara (JAP) Vs He Bingjiao (CHN) PV Sindhu (IND) V Akane Yamaguchi (JAP) Ratchanok Intanon (THA) Vs Tai Tzu Ying (TPE)


Photos : Yves Lacroix et Shi Tang / Badmintonphoto


Ou voir les matchs ?

Sur France télévisions, tous les matchs sont diffusés en direct, sur les chaines 27-29 ICI


Les résultats ICI


1,443 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Groupe-8.png
Groupe-5.png
Fond 3.png