Groupe-7.png

TOKYO 2020 - L'invité surprise

Dernière mise à jour : 1 août 2021

Le Guatémaltèque Kevin Cordon réalise le plus gros exploit de ces Jeux en badminton : il s'est qualifié ce matin pour les demi-finales du simple hommes. Un vrai conte de fée...


"Je suis comme un gamin. Je joue au bad pour me faire plaisir, pour m'amuser. Et là, être en demi-finale des Jeux Olympiques, c'est comme un rêve" expliquait-il à la Fédération Internationale au sortir de son match. A 36 ans, le Sud-américain est l'un des vétérans de la compétition, malgré ses airs de jeune Hidalgo. S'il brille sur son continent, avec des titres continentaux (Jeux Panaméricains ou Championnats d'Amérique), il ne voyage que très peu en dehors de ces frontières, mais semble le faire avec brio. En tous cas, pour les 4 Jeux auxquels il a participé, y compris Tokyo, cette semaine. Appelé "Kevin" en hommage au capitaine de la selection Anglaise de football Kevin Keegan, il n'a pas insisté sur le foot et a appris à joué au bad a 11 ans - assez tard - avant de commencer à trouver le succès chez les jeunes.


En ce samedi matin, il avait la chance de jouer un adversaire encore peu expérimenté pour cette pression olympique : le Coréen Heo Kwang Hee, vainqueur inattendu face à Kento Momota au premier tour du tableau final et bénéficiant à ce titre d'un BYE en huitièmes. Et le Guatémaltèque a su saisir cette chance historique pour son pays, et s'impose face au Coréen en deux manches 21-13, 21-18. Il rencontrera un certain... Viktor Axelsen ce dimanche...


Un Danois sur deux


Le géant Danois n'a en effet laissé aucune chance à Shi Yuqi. Le Chinois, longtemps incertain de se qualifier à cause d'une blessure en 2020, avait vu le report des JO comme un sursis salvateur. Mais les coups de boutoir du Scandinave étaient trop lourds aujourd'hui, et Axelsen s'invite en demi-finale après un match quasi parfait, remporté 21-13, 21-13. Il sera le seul Européen encore en lice à ce stade, puisque son compatriote, Anders Antonsen, a fini par abdiquer après un match à rallonge face à l'Indonésien Anthony Ginting, vainqueur en trois sets d'un quart qui semblait ouvert. Ginting marche droit dans les pas d'un certain... Taufik Hidayat. Mais avant de rêver à l'Or, il faudra se défaire de Chen Long, vainqueur de Chou Tien Chen en trois sets. Le Chinois est le seul médaillé d'Or de Rio à pouvoir garder sa courrone.


Plus de Coréennes en double


Le tableau du double dame se jouait également ce samedi matin, avec les défaites des deux paires coréennes Shin/Lee et Kim/Kong, évincées par les Indonésiennes Polii/Rahayu et les Chinoises Jia Yifan et Chen Qingchen, qui se retrouveront donc en finale demain. Ces dernières auront le lourd héritage de remettre le drapeau chinois sur la plus haute marche d'une catégorie largement dominée par leurs compatriotes, à part la première et dernière édition des Jeux. Greysia Polii et Apriyani Rahayu, elles, sont déjà rentrées dans l'histoire puisqu'aucune paire indonésienne n'avait remporté de médaille en double dame.




La session du soir à Tokyo verra décerner l'or en double hommes, et se jouer les deux demi finales de simple dame, à suivre en direct sur France Television ICI


Les résultats ici


Photos (live) : Yves Lacroix et Shi Tang / Badmintonphoto

3 050 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Groupe-8.png
Groupe-5.png
Fond 3.png