RACKETLON - Andrézieux- Bouthéon : on prend les mêmes et on recommence presque…


Le Tour de France n’était pas le seul évènement sportif dans la Loire ce week-end. Et oui, le racketlon lançait sa saison avec le traditionnel tournoi de rentrée à Andrézieux-Bouthéon. Pour cette 5è édition, le Squash & Badminton Club d’Andrézieux-Bouthéon affiche un record de participations avec plus de 70 joueurs inscrits.


Pas de round d’observation chez les filles avec un match très serré dès les poules entre Marie-Astrid Dumas et Myriam Enmer. Tellement serré que le match s’est conclu au « gummi arm » ou « petit bras ». C’est une des spécificités du racketlon. Quand les 2 adversaires terminent sur une égalité parfaite après les 4 sports, ils se départagent sur un point décisif au tennis où le serveur ne dispose que d’un service. Et chose encore plus rare, les joueuses ont dû rejouer ce point décisif. Après avoir gagné le tirage au sort, Marie-Astrid laisse le privilège du service à Myriam. Après un très beau service à la cuillère, Myriam envoie la balle proche de la ligne. Personne n’est capable de dire si la balle est bonne ou pas… Le gummi est rejoué et c’est finalement la récente vainqueure de l’open de Montreuil qui se qualifie pour la finale sur le score de 21/17, 11/21, 10/21, 22/4.


En finale, la Dijonnaise retrouve Flore Allègre, classée N1 en badminton. Myriam réalise un meilleur départ avec une victoire 21/14 au tennis de table. Flore fait respecter son rang au badminton en ne laissant que 4 points à son adversaire. Le squash file dans l’escarcelle de Myriam sur le score de 21/9. Pas de surprise au tennis, où la Dijonnaise, anciennement classée -15, s’impose 21/11 pour remporter le match 67/55. C’est une deuxième victoire pour Myriam en deux participations. Des débuts plus que prometteurs dans le racketlon pour la Dijonnaise.


Dans le match pour la 3e place, Marie-Astrid Dumas l’emporte 21/12, 21/2, 21/8 face à Clémence Rageys.

Chez les garçons, les quatre têtes de série ont fait la course en tête et se retrouvent en demi-finale. Pourtant, ça n’a pas été aussi simple que cela. Maxime Reby n’est pas loin de créer la surprise dès le premier tour face à Damien André, n°2 français et récent vainqueur de l’open de Montreuil. Un tennis de table très solide 21/9 et une belle résistance au badminton 9/21 lui permettent d’être à égalité avant le squash. Ou plutôt le marathon. Les deux joueurs se livrent un sacré duel physique et c’est Damien qui finit par l’emporter 21/17. Tout reste indécis avant le tennis où les 2 joueurs affichent un classement proche de 5/6. Très bien rentré dans son match, Damien se montre le plus solide et l’emporte finalement 18/12 pour un score final de 69/59. Aurélien Guyonneau n’est pas loin de prendre le dessus en quart sur Hervé Tixier. Ce dernier l’emporte au finish sur le score de 15/21, 21/12, 7/21, 21/8.



En demi-finale, Nicolas Lenggenhager gagne avant le tennis face à Hervé Tixier 22/20, 21/8, 21/13. De l’autre côté du tableau, Damien André assure face à Anthony Duthuillé 21/17, 21/18, 21/8, 2/0.


C’est donc une revanche de la finale de Montreuil qui se profile entre le Suisse et le Dijonnais. Petit rappel, c’est Damien qui s’était imposé 21/18, 11/21, 21/11, 19/7. Nicolas réalise un départ canon et remporte les deux premiers sports 21/12, 21/10. La physionomie du match est très différente par rapport à Montreuil et c’est ce qui fait toute la beauté du racketlon. Nicolas s’accroche au squash pour ne s’incliner que 21/16. Il n’a besoin que de 7 points au tennis pour remporter son premier tournoi sur le circuit français. Le contrat est rempli rapidement. Score final : 21/12, 21/10, 16/21, 7/11.


Pour compléter le podium, Anthony Duthuillé gagne face à Hervé Tixier 21/18, 21/13, 21/15, 5/14.

A noter aussi la victoire de Valérian Cece en simple hommes B et de Yanis Barrabinot en simple hommes C. Le double hommes est remporté par la paire Rémy Chavanerin / Xavier Saléon - Terras. Le mixte est gagné par le duo Nicolas Lenggenhager et Myriam Enmer.


Tous ces beaux matchs et ces tournois ne pourraient se dérouler sans le gros travail fourni par Mandrin Mouchet et également par Jean-Claude et Monique, propriétaires du club. Merci à eux ! Et merci également aux joueurs d’avoir tout donné sur le terrain et d’avoir, en dehors des courts, respecté les gestes barrières et le port du masque.


Prochaine étape pour la caravane du racketlon : le tournoi de Bron organisé par le Racketlon Lyon-Bron le 31 octobre et 1er novembre.


Article : Anthony Duthuillé. Photos : DR.

909 vues

© 2020 Badzine