Groupe-7.png

ORLÉANS MASTERS - Toma dans l'histoire !

Encore un dimanche de rêve pour Tomi. En remportant le Super 100 d'Orléans cet après-midi, le deuxième titre majeur de sa jeune carrière, le Français devient le premier joueur de SH de l'histoire du badminton tricolore à s'imposer en France.


Oui, Orléans réussit bien à nos Français ! Deux ans après le premier sacre en World Tour des désormais 10e mondiaux Thom Gicquel et Delphine Delrue, le Palais des Sports d'Orléans a de nouveau été le théâtre d'une victoire historique pour le badminton tricolore. Là où Thomas Rouxel a échoué, de très peu, battu 19-21 dans le troisième set par le Japonais Kiko Watanabe en finale de l'édition précédente, Toma Jr Popov a triomphé. Récit.


Il est arrivé à Orléans en pleine confiance, son premier titre majeur dans les valises remporté quelques mois plus tôt outre-Rhin. Cette semaine, malin celui qui pouvait prédire un nouveau sacre du Fosséen. Car si la pandémie a contraint nombreux joueurs internationaux à faire une croix sur la compétition, le tableau du simple hommes n'en demeurait pas moins relevé avec quelques pointures au rendez-vous : Kidambi, Vittinghus, Caljoux, Vitidsarn...


Mais pas de quoi inquiéter le 47e mondial français, très bien parti pour en découdre avec notamment une victoire de taille dès le deuxième tour face à l'expérimenté Kashyap Parupalli (IND) en deux sets. Le message est alors lancé, Toma Jr Popov est là pour la gagne. Les supporters français, derrière leurs écrans, n'en doutaient pas.


La consécration pour Tomi et son père, après une semaine exceptionnelle à Orléans

La suite, on la connaît. Un match expédié face un Danois issu des qualifications avant deux performances XXL. D'abord face à l'ancien n°1 mondial indien Srikanth Kidambi puis ensuite face à une des jeunes pépites actuelles du badminton mondial, le Thaïlandais triple champion du monde junior Kunlavut Vitidsarn.


Ce dimanche en finale, pas de top mondial mais un jeune danois tout aussi prometteur que son homologue français, Mads Christophersen. Un adversaire qui n'est d'ailleurs pas inconnu de Tomi puisque c'est face à ce même Danois que le grand frère Popov remportait un de ses premiers tournois chez les séniors, en Espagne il y a maintenant trois ans.


Cet après-midi, sur le court TV, le Fosséen n'a pas laissé passer sa chance. Si le Scandinave avait certainement à coeur de prendre sa revanche, Toma a su le contrer. Car Mads Christophersen a bien eu l'opportunité de s'emparer du premier set. Une première manche très serrée mais globalement dominée par le Danois plus décisif que le Français dans le jeu offensif au point de s'offrir deux volants de set. Mais à l'image de sa semaine, impériale, Tomi n'a pas renoncé une seule seconde à ce premier set, ô combien important pour la suite de la rencontre.


Le coup d'accélérateur du Français a déstabilisé le Danois, le poussant presque pour la première fois dans cette finale à la faute. Le poing rageur, Tomi sauve alors les deux volants de set, et finit par l'emporter. C'est d'ailleurs à ce moment-là qu'il a remporté la bataille mentale avec son adversaire. De ce coup reçu sur la tête, Christophersen ne s'est jamais relevé et Tomi l'a bien compris. Son frère, Christo, aussi. Aux commentaires avec Raphaël, en anglais cette fois - l'Orléans Masters a cumulé près de 4 millions de vues sur la semaine - le petit frère de Toma n'avait plus qu'à profiter du spectacle : 11-6, 14-7 et enfin... 21-13. Il n'y a pas eu match dans le deuxième set, Tomi était juste trop fort aujourd'hui, trop fort cette semaine !


Un mot, chapeau Toma ! Il repart donc d'Orléans avec un nouveau titre en poche, et pas des moindre, et 5 500 points toujours aussi précieux pour la suite des aventures internationales ainsi qu'un beau chèque de 7 500 $ promis au vainqueur du SH en Super 100 👏🏻


Photos : Badmintonphoto (live / Yohan Nonotte)

Posts récents

Voir tout
Groupe-8.png
Groupe-5.png
Fond 3.png