OPEN DU DANEMARK - La journée en images... et en petites histoires...

Une fois n'est pas coutume, place aux images pour vous raconter cette journée dense, à Odense. Pour les tricolores, des rires et des larmes pour nos Bleus qui ont joué avec nos émotions sur plusieurs matchs... Le tout, devant quelques rares spectateurs privilégiés d'avoir été acceptés dans le "quota" maximal de 400 personnes autorisées dans le stade

On commence par les moins bonnes nouvelles. Avec notre championne de France 2020 Qi Xuefei qui n'a pas su profiter d'un gros avantage qu'elle avait pris sur l'Allemande Fabienne Deprez. 13-7 dans le dernier set, puis 19-17, avec même un volant de match, la Bretonne finit pourtant par plier et s'incliner 15-21, 21-9, 22-24. Vraiment dommage,

Eloi Adam et Julien Maio, eux, n'ont pas eu le privilège de toucher du doigt la victoire. Les Anglais Lane et Vendy avaient trouvé la recette magique - et la vitesse - pour contrer toute velléité des tricolores. 21-11, 21-13. Y a pas photo comme on dit. Sauf que là, il y en a une quand même - celle de notre ami Yohan Nonotte.


Vimala Heriau et Margot Lambert avaient un tirage clément pour un World Tour 750 - mais hélas, les Estoniennes Marran/Ruutel, pourtant derrière au classement, étaient un ton au dessus ce soir - 21-14, 21-15. Dommage de gâcher une telle occasion de glaner des points si importants pour la suite des compétitions et rentrer dans les bons tableaux.

Le duel franco-français a tourné à l'avantage de Thomas Rouxel. Le Camblysien a fait mouche et capitalisé sur sa bonne prestation lors du tournoi de "qualification" interne de la fin du mois dernier. Il bat donc Lucas Claerbout 21-16, 21-16. Deux scores identiques pour deux sets pourtant diamétralement opposés - le premier fut un one Thomas Show, mené de bout en bout, alors que le second a vu le joueur de Talence en tête jusqu'a 13/13, où Rouxel a mis le pied sur la pédale d'accélérateur. Il jouera le Danois Antonsen demain au deuxième tour.

Fabien Delrue et Vimala Heriau n'ont pas démérité face à la paire Danoise Nohr/Magelund, et le deuxième set aurait pu basculer chez les Bleus, qui s'arrêtent à 20.


Tomi Popov aura lui le privilège de jouer Jan Jorgensen. Sera t-il celui qui va mettre fin à la carrière de l'illustre Danois ? Ce dernier a en effet annoncé que ce tournoi serait le dernier - il ne s'entraine d'ailleurs plus régulièrement depuis qu'il a appris que la Thomas Cup serait annulée - ce qui constituait sa dernière "motivation". Il est cependant sans pression et cherchera à se faire plaisir demain avant tout. Pour le joueur de Fos, cela sera une belle occasion de se mesurer à l'un des meilleurs européens des dix dernières années, après un match solide face au Canadien Sankeerth, remporté en deux sets.


L'histoire - et la photo - ne diront pas quel mot Marie Batomene a prononcé en venant finalement à bout de son adversaire Américaine Iris Wang. Mais que ce fut laborieux en fin de partie, où la tricolore a fait tout le jeu - les points magiques avec sa patte en défense notamment, mais aussi les grosses fautes directes. 23-21, 21-17 finalement, alors qu'elle menait 16/9 dans le second et qu'elle s'était fait rattraper à 16-16... Demain, la Francilienne sera opposée à Julie Jacobsen, 48eme mondiale, qu'elle n'a jamais jouée à ce jour.


Le beau sourire d'Anne Tran et Emilie Lefel. Après un "ouf" de soulagement : les deux amies se sont fait une frayeur dans le troisième set, alors qu'elles menaient 20/16... pour se faire rattraper 20/20 par les Danoises Kudsk/Schuldz, avant de l'emporter 22-20. Ca passe, et c'est tant mieux, car la Nordiste mérite un peu de répit dans les mauvaises passes. Cette victoire va faire du bien au moral, c'est sûr, pour une reprise en fanfare. C'est tout le mal que nous leur souhaitons, près d'un an après leur dernière compétition ensemble - aux IFB 2019. Demain, elles retrouvent sur leur route les vainqueurs estoniennes de leurs copines d'entrainement. Un sacré bon coup à jouer pour aller chercher un quart.



Tout en finesse et en sourires - Yaëlle Hoyaux a mis à profit un très bon tirage face à la Norvégienne Hamang pour rentrer en douceur dans ce tableau de simple dame. Il faudra être en forme demain pour affronter l'une des prétendantes au titre, la locale Mia Blichfeldt.


En dehors des tricolores, pas de véritable surprise dans les tableaux principaux.


Voilà, c'est tout pour aujourd'hui ! La suite en images demain sur Badzine !


Photos : Yohan Nonotte et Raphael Sachetat, en direct d'Odense pour Badmintonphoto


Et pour tous les résultats, c'est ICI



© 2020 Badzine