Groupe-7.png

OPEN DE THAILANDE - Une journée de folie

Dernière mise à jour : janv. 13

Matchs annulés, puis reprogrammés, le virus continue de faire des siennes, même dans la bulle sanitaire exceptionnelle mise en place à Bangkok. Retour à la compétition du gratin mondial et des Français après des semaines d'attente et d'incertitude. Récit d'une première journée un peu folle au Super 1000 thaïlandais.


La joie d'Anne Tran et d'Émilie Lefel après leur victoire face aux Indonésiennes au premier tour

Par Raphaël Sachetat (sur place) et Paul Abran


Ca y est, le circuit international est enfin reparti. Sans les Chinois ni les Japonais mais pour le reste, c'est quasiment le gratin mondial qui s'est retrouvé ce matin à l'Arena Impact de Bangkok, avec, pour beaucoup, le soulagement de pouvoir enfin reprendre le chemin de la compétition - certains n'avaient pas joué en tournoi depuis le mois de mars 2020, au All England.

  • Le virus, encore lui

La journée à pourtant connu des soubresauts, avec l'annonce tout d'abord de 4 cas positifs à la Covid-19 parmi les testés de la veille, dont l'Indienne Saina Newhal. Il s'est avéré par la suite que la positivité du test était due à la récente contamination de l'Indienne, et le test aurait décelé ses anticorps et non le virus lui même. Alors que son match et celui de son mari Kashyap Parupalli avaient été annulés dans un premier temps, ils pourront finalement jouer demain. En revanche, un des quatre cas positifs, l'Egyptien Adham Hatem Elgamal, n'avait pas contracté le virus; Il a donc été conduit à l'hôpital local pour y être isolé pendant 10 jours alors que ses compatriotes sont mises à l'isolement...



Pour le reste, la compétition a pu suivre son cours presque normal - la « surprotection » vis à vis du virus a pris toute sa dimension positive, puisque, du coup, personne d'autre n'a été en contact avec les Egyptiens, et le tournoi peut donc suivre son cours « presque » normalement.

  • La folie... pas pour les mixtes tricolores

C'est dans ce contexte un peu particulier que les premiers tricolores ont pu se lancer dans l'arène. Si Eloi Adam et Margot Lambert ont fait un premier set solide face à leurs homologues néerlandais Robin Tabeling & Selena Piek (16e mondiaux), ils ont davantage souffert dans le second. Dépassés, les Français n'ont pas trouvé de solution pour accrocher un set un or pour leur premier match dans une compétition si prestigieuse qu'un Super 1000.

Margot Lambert et Eloi Adam ont beaucoup défendu au second set, en vain / Badmintonphoto

Match bien plus indécis pour les expérimentés de l'équipe de France Ronan Labar et Anne Tran. Le duo provençal y a cru, sûrement un peu trop même. En tête de six points dans le troisième set (17-11), les Aixois ont vu leur adversaires du jour, les Malaisiens Goh & Lai, 10e au classement mondial, faire preuve de leur talent. Ces derniers n'ont pas abdiqué bien que mal embarqués et ont coiffé les Français sur la ligne d'arrivée, leur infligeant un 10-0 pour l'emporter 21-17 dans le set en or.

  • Une victoire en double, ouf !

Scénario similaire chez les hommes. Eloi Adam et Julien Maio sont passés tout près de s'offrir un deuxième tour à Bangkok. Mais le premier round les a mis KO. Dans une rencontre 100 % européenne, ce sont les Danois - encore - qui ont eu le dernier mot par l'intermédiaire de Mathias Christiansen et Niclas Nohr, vainqueurs en trois sets : 21-18, 16-21, 21-15.



Elles ont sauvé l'honneur tout en maîtrise ! Dernières joueuses françaises à s'élancer sur les courts de l'Arena Impact, Emilie Lefel et Anne Tran ont stoppé la mauvaise série tricolore du jour en s'imposant, avec la manière, 21-17, 21-17 face aux Indonésiennes Ramadhanti & Sugiarto, 28e au classement mondial. Une victoire d'autant plus savoureuse que les tricolores avaient été sèchement battues. lors de leur dernière - et unique - rencontre (21-11, 21-11). De quoi (re)donner le sourire à Anne après la frustration du mixte mais aussi et surtout à sa partenaire Émilie, qui débute l'année 2021 de la meilleure des façons, elle qui revient d'une lourde blessure au talon d'Achille et qui n'a joué que cinq matchs officiels en 2020...


Belle performance d'Anne et Emilie, vainqueurs en deux sets face aux Indonésiennes / Badmintonphoto

Si les têtes de série ont pour la plupart assuré lors de ce si attendu retour à la compétition, une surprise toutefois à noter avec l'élimination dès le premier tour de la championne du monde en titre Pusarla V. Sindhu, battue en trois manches par la solide danoise Mia Blichfeldt.


Tous les résultats : https://bit.ly/35zgw2E


  • Le programme de ce mercredi 13 janvier pour nos Français

QI XUEFEI Vs Carolina Marin (ESP)

THOM GICQUEL & DELPHINE DELRUE Vs Mikkel Mikkelsen & Rikke Søbby (DEN)

BRICE LEVERDEZ Vs Wang Tzu Wei (TAI)

VIMALA HERIAU & MARGOT LAMBERT Vs Chow & Lee (MAL)


Photos : Badmintonphoto (live)

877 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Groupe-8.png
Groupe-5.png
Fond 3.png