OPEN DE THAILANDE – Quelques nouvelles opportunités pour les Bleus


Les tricolores arrivent au centre d'entrainement à Bangkok, masqués

Après les forfaits des japonais, des chinois et des Indonésiens Sukamuljo/Gideon, les remplacements ont été annoncés ce matin, avec, du coup, pour certains tricolores, quelques occasions d’aller chercher des points importants. Pas tout à fait autant que lors de l’Open du Danemark, quasi complètement déserté par les Asiatiques, mais quand même.


Parmi les nouveautés annoncées ce matin, le remplacement de la paire Indonésienne Sukamuljo/Gideon, adversaires des Bleus Eloi Adam et Julien Maio, par les Danois Niclas Nohr et Mathias Christiansen. Moins forts, mais tout de même solides : le duo Scandinave n’a pas de classement mondial pour n’avoir pas assez joué ensemble, mais ce partenariat devrait donner du fil à retordre aux tricolores.


En double dames, le tableau s’est éclairci en haut du tableau, puisqu’il n’y avait pas de remplaçantes pour combler les absences japonaises. Une aubaine incroyable pour l’une des deux jeunes paires Thaïs et Singapouriennes qui devaient jouer les TDS#1 après un BYE, et qui vont donc bénéficier d’une route grande ouverte pour les quarts d’une Super 1000… Ce qui pourrait aussi profiter à Anne Tran et Emilie Lefel, qui sont dans cette partie de tableau

Julien Maio ici "puni" a la mode Danoise par Eloi Adam

Mais.. mais il faudra avant cela battre tout d’abord une paire de jeunes Indonésiennes (Rahmadanti /Sugita) contre qui elles avaient perdu largement l’an passé en Inde. Et, en cas de victoire, aller ensuite battre l’une des deux meilleures paires locales, Prajongjai/Kithitarakul, TDS#7, pour espérer jouer une place en demi-finale face aux deux jeunes paires mentionnées précédemment.


Autre bonne nouvelle, pour Margot Lambert et Eloi Adam, qui vont pouvoir intégrer le tableau après le forfait de trois paires de mixte – dont les Anglais Adcock/Adcock après que Gabby Adcock a annoncé avoir été elle aussi touchée par la Covid-19 juste après Noël. Les tricolores joueront donc Robin Tabeling et Selena Piek, qui, hier justement, s’entrainaient avec Delphine Delrue et Thom Giquel.


Tous les joueurs sont impatients de pouvoir enfin retrouver la compétition, qui se déroulera à huis clos, pour les 3 semaines, puisque la quarantaine, annoncée tout d’abord jusqu’au 18 janvier, touchera le stade pendant tout le mois de janvier finalement. En revanche, après cette date du 18 janvier, la quarantaine « officielle » sera levée pour les joueurs, qui auront sans doute un peu plus de liberté, même si la bulle sanitaire reste en place. Ils devraient néanmoins pouvoir à nouveau sortir de leurs chambres…


Le tournoi sera à suivre, comme d’habitude sur la Chaine l’Equipe TV Mais aussi en streaming sur la chaine Youtube de la BWF

Et pour le score, c’est ICI

© 2020 Badzine