Groupe-7.png

OPEN D'INDONESIE - Christo sort un médaillé de Tokyo.

Christo Popov a sans doute réalisé le plus gros exploit de sa carrière en sénior en allant battre le héros Indonésien, Anthony Ginting, sur ses terres, après un match incroyable d'intensité. Il s'invite au deuxième tour de ce Super 1000 - qui ne devait tout d'abord pas disputer avant de se faire repêcher - et aurait pu y jouer son frère Tomi, battu par l'Indien Praneeth. Un exploit majeur.


Les tricolores a avoir battu des top 10 mondiaux en simple ne sont pas foison. Moins encore ceux qui sont allés battre des médaillés olympiques. Brice Leverdez était coutumier du fait, mais en ce mercredi après-midi, c'est un Christo Popov en feu qui a mis fin aux espoirs de titre du meilleur Indonésien du moment, Anthony Ginting, TDS #5 du tournoi, mais surtout, tout récemment médaillé de bronze aux Jeux de Tokyo.

Mené au score tout au long du premier set, le joueur de Fos ne lâche rien. Il reste au contact, se bat comme un diable, à une cadence infernale, qu'il est obligé de suivre - son adversaire du jour est sans doute le joueur le plus rapide du circuit - et l'un des plus talentueux. Mais aujourd'hui, Ginting a commis plus d'erreurs qu'à l'accoutumée, et Christo a su saisir sa chance à plusieurs moments clés, en fin de set.


A 13 partout dans le premier set, il passe devant, pour ne plus quitter la tête et l'emporter 21-17. Les premiers sourcils se lèvent sur les bords du terrain - les cameramen, et les quelques VIP puisqu'aucun spectateur n'est là pour encourager le héros discret. Le deuxième set repart tambour battant. Ginting dicte sa loi - et les échanges - et marque sur ses habituels coups de boutoir. Il prend largement la tête, 13-8. Mais le Français ne lâche rien. Papa Popov, derrière, donne des conseils - en Bulgare, après avoir quitté la chaise de derrière son aîné quelques minutes plus tôt. Christo tient bon, remonte, point par point, se jette à corps perdu dans les échanges, souvent menés par l'Indonésien, mais ce dernier finit par commettre des fautes devant la constance des défenses du jeune tricolore. A 18/18, Christo repasse devant, et son adversaire demande un arrêt de jeu pour soigner un doigt qui saigne suite à un plongeon. Le joueur de Fos tourne comme un lion en cage, désespéré d'en finir. Il sent qu'il a l'ascendant.


Il sait que cet exploit est à sa portée. Après une longue interruption, le jeu reprend. "J'ai tenté le coup de servir long en revers, alors que je n'avais pas osé en fin de premier set. Il ne s'y attendait pas et a fait une faute. Là, je me suis dis que c'était bon" explique Christo. 20-18, il ne faudra qu'un seul point de match pour concrétiser l'exploit, avant que le "petit frère" n'exulte, sur ses genoux, après sans doute l'un de ses matches les plus solides.


"J'avais déjà pris un set à Axelsen, et je m'étais dit avant le match que c'était une bonne manière de me comparer à un joueur de ce calibre. Je ne m'attendais évidemment pas à le battre, mais je voulais surtout apprendre. Et au fur et à mesure du match, je me suis senti en confiance. J'avais par contre beaucoup de mal avec ses retours de services, car il allait tellement vite qu'il mettait tous les points, alors que moi, de mon coté, je ramais pour marquer des points. Mais j'ai tenu bon, malgré l'interruption en fin de match - il a bien joué le coup en demandant un arrêt pour blessure, mais j'ai su garder ma concentration. Je suis vraiment super content d'avoir gagné ce match, c'est évidemment l'une de mes plus grosses victoires" explique t-il.


"C'est vrai que c'est dommage que je ne joue pas mon frère au tour d'après, mais d'un autre côté, cela n'aurait pas été très agréable. C'est la 6 ou 7ème fois que l'on aurait pu se rencontrer en tournoi, mais à chaque fois, l'un de nous perd avant. Cette fois-ci, c'est moi qui me suis qualifié pour la suite. Tomi va pouvoir me donner des conseils sur son adversaire d'aujourd'hui" dit-il à la sortie du match.


L'adversaire en question, c'est l'Indien Sai Praneeth, qui gravite dans le top 20 depuis plusieurs mois - souvent le meilleur Indien à l'International. Le 16ème mondial, qui a donc battu Toma Popov Junior 21-19, 21-18, n'a jamais joué Christo en compétition mais une place en quart de finale d'un si prestigieux tournoi devrait donner une lutte sans merci - à suivre ce jeudi.


L'adversaire de Christo, Anthony Ginting, était plein de louanges pour le jeune tricolore. "Il a vraiment très bien joué, et il méritait de gagner aujourd'hui. Jai fait pour ma part trop d'erreurs, mais il a bien joué le coup et est un joueur très talentueux"


Plus tôt dans la journée, Marie Batomene avait perdu de justesse en trois sets face à l'Espagnole Beatriz Corrales, alors que le duo Labar/Corvée avait tenu la dragée haute au Duo Danois Astrup/Rasmussen au premier set (20-22) avant de perdre plus largement le second (11-21)


Les résultats ici




Photos (live) : Raphael Sachetat / Badmintonphoto


2,408 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Groupe-8.png
Groupe-5.png
Fond 3.png