LIÉVIN 2020 - Pas de jaloux !

Quelques heures après les filles, les garçons de l'équipe de France se sont aussi inclinés en demie, face aux Pays-Bas. Ils repartent avec le bronze, leur troisième médaille européenne consécutive.


À domicile, les « Cinglés » s'offrent une troisième médaille européenne consécutive

Ce sera le bronze pour les filles… et les garçons ! Ça s'est joué sur quelques points. Les Néerlandais privent les Français d'une deuxième finale européenne. Sûrement frustrés de ne pas se confronter aux Danois, les « Cinglés » finissent, comme en 2018, sur la troisième marche du podium.


Quelques points. Comme cette fin de match irrespirable entre Mark Caljouw et Brice Leverdez. Un set partout et 13-12 en faveur du Néerlandais. C’est là que Brice s’est mis à jouer avec nos émotions. La crispation du score serré, la frustration de voir le Cristolien se précipiter sur cinq points consécutifs, la déception de se dire qu’à 18-13 il fallait déjà penser au match suivant. Et puis l’espoir, la remontée. À 19-19, la victoire n’est plus qu’à deux points. Deux points que Mark Caljouw finira par marquer, bien aidé par la bande sur le volant de match, 21-19. Comme lors de la Sudirman Cup, Brice s’incline face à Mark mais à l’époque, les Bleus l’emportaient 3-2…


Même score cette année à Liévin, 3-2, mais pas pour nos Frenchy. Pourtant, Christo Popov a remis la machine bleue dans la course vers la finale. Le n°1 mondial junior a encore ajouté une victoire remarquable à sa saison de folie. Remarquable, car le Fosséen de 17 ans s’impose en simple hommes en demi-finale d’un tournoi sénior majeur. Une victoire aussi logique car son adversaire Joran Kweekel n’est classé « que » 145e mondial, une cinquantaine derrière le champion de France, impérial (encore) en simple samedi 21-16, 21-13.

Pour reprendre l’avantage, on a misé sur Thom Gicquel et Ronan Labar, eux aussi récents titrés à l’échelle nationale. Ce soir, c’est une médaille continentale qui était en jeu. Mais face à la solide paire orange Tabeling et Maas, les Français ont lutté, résisté, dominé un set, mais n’ont pas conclu, laissant les Néerlandais - pour qui c’est la première demie de leur histoire - reprendre les devants dans cette rencontre.

Orange, Bleu, Orange….Bleu. La suite n’a pas manqué. Lors du quatrième match, Arnaud Merkle s’est imposé. Le Mulhousien a d’abord maîtrisé son sujet le temps d’un set, 21-13, avant que celui-ci ne doive renoncer, blessé. 2-2, vous connaissez la suite, un match en or, pour une place en finale.

Alors Liévin s’est levé pour accueillir les deux frangins Popov. Et comme lors du match de Brice, ça s’est joué à quelques points. Toma Junior et Christo, dos au mur après un set, ont égalisé pour emmener leurs adversaires et tout le public nordiste dans un set ô combien important. Les Néerlandais Jille et Van Der Lecq ont pris la tête, et les deux Fosséens ont eu beau se battre, soutenus par leurs coéquipiers et leurs supporters, ils n’ont pu revenir au score, voyant leurs adversaires s’envoler vers la finale.

Les Bleus visaient plus qu’une troisième place, mais c’est un troisième podium consécutif et une édition qui restera historique : celle où filles et garçons ont décroché une médaille européenne, chapeau !



Photos (live) : Badmintonphoto.

© 2020 Badzine