EUROPE JUNIORS - Entre consécration et reconstruction

Mis à jour : oct. 30


C’est dans un contexte particulier et inédit que se déroulent les Championnats d’Europe Junior à Lahti en Finlande (29/10 au 07/11).


Par Bastien Fournier. Photo : Christophe Jeanjean


Double championne d’Europe par équipe en titre (Mulhouse 2017, Tallinn (Estonie) 2019), la France se présente cette année avec un nouveau visage. Emmené par leur capitaine Christo Popov (champion de France junior en titre, vice-champion d’Europe junior 2019 et vice-champion du monde junior 2019), l’équipe de France est composée chez les filles de Laeticia Jaffrennou, Téa Marguerite, Floriane Nurit, Anna Tatranova, Flavie Vallet et Emilie Vercelot. Chez les garçons, Yanis Gaudin, Nicolas Hoareau, Alex Lanier, Sacha Leveque, Aymeric Tores et Lucas Renoir.


Pour cette nouvelle campagne, c’est un peu un saut vers l’inconnu pour les bleuets en manque de repère comme l’indique Christophe Jeanjean : « Nos joueurs avancent un peu dans l’inconnu de leur niveau et de leur état réel de forme, sans repères de compétitions depuis 8 mois ». Le tirage au sort a été clément avec les Bleuets et va leur permettre d’accumuler du temps de jeu avant les phases finales. Tête de série n°4, la France hérite de nos voisins suisses, avant de prendre l’accent de l’Est avec l’Estonie, la Slovénie et l’Ukraine.

C'est aujourd'hui que débutait la compétition, contre les Suisses, justement.


France – SUISSE :


C’est Anna Tatranova (144ème mondiale junior) qui est la première à lancer la compétition pour les Bleuets. Face à elle, la Suissesse Julie Franconville, 45ème mondiale junior. Pas forcément la plus facile des rencontres durant laquelle Julie Franconville fait la course en tête. Malgré quelques fautes directes, Anna Tatranova prend la mesure de son adversaire au meilleur moment (16/16) avant de s’imposer 21/18 dans le premier set. La seconde manche est à l’identique de la première où la Suissesse n’arrive pas à concrétiser son emprise sur le match permettant à Anna de rester au contact et de rejouer le même scénario avec une égalité à 17/17 pour un gain à 21/19. Une belle performance pour la tricolore.


Alex Lanier (47ème), de son côté, ne va pas trainer face à Lorrain Joliat (817ème). Sans piocher dans ses ressources, Alex s’impose 21/10, 21/10 et apporte le second point à la France. Flavie Vallet et Emilie Vercelot affrontent la paire Julie Franconville et Caroline Racloz (34ème mondiale). Les tricolores rentrent parfaitement dans le match, bousculant leurs adversaires, elles font le break d’entrée (11/04) pour s’imposer 21/11 dans la première manche. Les Suissesses, au changement de terrain, prennent le mordant et le jeu à leur compte poussant les bleuets à commettre nombres de fautes. Au coude à coude dans la première partie de la manche (08/08), les tricolores perdent pied pour s’incliner 12/21. L’entame du dernier set est à l’avantage des Suissesses (5/0) avant que Flavie et Emilie réagissent et égalisent (9/9). Elles font face (12/12) avant de décrocher et de laisser la paire Suisse prendre le large et conclure 21/16. La Suisse revient à 1-2.


Alex Lanier est de retour sur les terrains avec son compère, Lucas Renoir. Face à eux, les Suisses Mathis Chanthakesone et Nicolas Franconville. Comme en simple, les garçons ne vont pas trainer et prendre rapidement les choses en main. Ils s’imposent 21/10, 21/14 et apportent le point de la victoire à la France.


Dernière rencontre, Christo Popov associé à Flavie Vallet face à la paire Arthur Boudier/Caroline Racloz. Après un long round d’observation où les deux paires font jeu égal (16/16), c’est finalement les Suisses qui s’imposent 21/17. Au changement de côté, les tricolores se détachent légèrement (11/07) sans pour autant avoir la mainmise sur la rencontre. La rencontre est accrochée mais Christo et Flavie conservent la main pour égaliser 21/16. La paire française poursuit sur cette dynamique et contrôle cette fin de match. 11/07 au dernier changement de côté, ils concluent par un 6/0 pour s’imposer 21/11 et apporter le 4ème point à l’équipe de France.


Dans l’autre match de la poule, l’Estonie a battu l’Ukraine sur le même score 4/1.

Les résultats ici


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Le saviez-vous ?

Badzine est un média tenu entièrement par des bénévoles qui, depuis 2003, passent le plus clair de leur temps libre pour vous informer sur l'actualité du Badminton. Gratuitement. Sans publicité.


Si vous souhaitez les remercier, ils vous proposent de faire un don pour l'Association Solibad avec laquelle Badzine à des liens historiques très forts. L'intégralité des dons va sur le terrain pour aider des programmes d'enfants en difficulté. Et en plus, tout don est défiscalisable à hauteur de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises. Un don de 30€ ne vous revient qu'à 10€ après réduction d'impôts. Alors, un petit geste pour remercier les journalistes de Badzine et pour aider une belle cause ? C'est par ici :

https://www.helloasso.com/associations/solibad/formulaires/2/widget

© 2020 Badzine