Groupe-7.png

EDITO - Une belle année 2021

Mis à jour : janv. 5

Voilà 2020 qui s’achève. Et l’année nouvelle qui pointe le bout de son nez. Avec la timide promesse d’un monde meilleur, mais pas tout de suite. Avec, pour les badistes, l’espoir de reprendre vite vite leur sport de prédilection. Mais au-delà de cela, pour tous les autres, l’envie de mettre derrière nous cette période morose et grise.




Alors, plutôt que de n’avoir que de l’espoir, je vous propose autre chose. De moins passif, peut-être. De plus constructif. Je sais combien la communauté du badminton est créative. Combien elle sait rebondir, faute de jouer avec des balles. Je sais combien les belles âmes sont nombreuses dans les clubs, ligues et comités de France.


Alors, ma proposition, pour 2021, est de faire une année sous le thème de la GRATITUDE. Celle qui donne du baume au cœur quand on la reçoit. Et qui, finalement, enrichit ceux qui en font preuve. On va en avoir sacrément besoin dans les semaines qui viennent. Dans le monde en général, et dans le microcosme du badminton en particulier. Notre activité sortira exsangue de cette crise. Avec elle, ses acteurs, qui, plus que jamais, ont du puiser dans leurs ressources. Donner de leur personne. Trouver des solutions. Les présidents de club, qui souvent donnent de leur temps et de leur énergie pour que quelques autres en profitent. Les animateurs, les entraineurs qui ne comptent pas leurs heures pour encadrer tous ces gamins férus de bad. Tous ces bénévoles qui gravitent autour des clubs, dans les bureaux, dans les comités d’organisation, et qui ont du mettre les bouchées double pour imaginer des moyens de sortir leur structure de la panade alors que le nombre de licenciés s’effondre.


Il est temps aujourd’hui, pour nous, simples "consommateurs", de jouer notre rôle de moteur de notre communauté. Et de leur montrer de la gratitude. De dire merci, mais plus encore. De reconnaitre leur investissement. D’aller au delà des simples remerciements de politesse. De dire la valeur que vous trouvez au temps qu’ils consacrent aux autres. La gratitude est un véritable moteur en plus d'être un essentiel de la relation humaine. Plus encore lors de périodes noires comme celle que nous vivons. Sans doute les soignants ont-ils tenu bon grâce à cette reconnaissance soudaine que la nation leur portait.


J’ai personnellement compris la magie de la gratitude grâce à mon ami Québécois, Yves, que je trouvais parfois dispendieux à toujours dire merci et merci encore. En expliquant ce pourquoi il me remerciait. Plus qu’il ne le fallait, à mon goût. Mais en fait, ses paroles me touchaient vraiment. Au plus profond de moi, malgré la gêne apparente. Ces mots de gratitude me donnaient envie d’en faire plus. M’inondaient d’ondes positives. L’image que me renvoyait cette gratitude me donnait de l’énergie supplémentaire. Je ne parle pas ici de gratitude d’apparat ou de courtoisie, mais bien de reconnaissance sincère. Celle que beaucoup de nos compatriotes n’ont pas appris à exprimer, au contraire de la critique, souvent facile.


Je vous encourage à essayer. De faire de cette année 2021, celle de la gratitude. Nommez les éloges. Exprimez votre satisfaction. Dites votre enthousiasme. Dites merci, mais aussi pourquoi. Aux présidents. Aux animateurs. Aux entraineurs. A tout ceux qui, grâce à leur investissement, vous offrent ces petits bouts de plaisir dont on sait aujourd’hui comme ils sont précieux, puisque devenus rares.

Apprenons à dire lorsque les choses vont bien. Sachons remarquer les efforts des uns et des autres. C’est juste une question de perspective, car partout, on peut trouver du positif. Derrière toute critique, pourrait aussi se trouver un compliment, en cherchant bien. Ou en regardant mieux. Et je vous assure que vous provoquerez un cercle vertueux. Que ces bénévoles, de moins en moins nombreux, trouveront dans vos paroles un regain de motivation. Je sais que le monde du badminton a besoin de retrouver ce cercle vertueux pour redémarrer, pour retrouver de sa superbe. Voire, pour survivre. Allez même au-delà de la sphère du badminton, et voyez comme la gratitude vous ouvrira des portes. Et comme, vous-même, vous vous sentirez mieux.


C’est sans doute assez prétentieux de vouloir vous faire la leçon, mais c’est en toute humilité que je partage ici mon expérience. Je profite aussi de cet extraordinaire privilège de liberté d’expression, et d’opinion, que nous avons tous dans notre pays, mais que nous, les journalistes, avons en plus l’honneur de partager sur différents supports. Et dont je profite aujourd’hui pour cet édito un peu particulier.


Alors, chiche ? Avez-vous, vous aussi, envie de relever avec moi ce défi ? De mettre en place ce cercle vertueux de la gratitude dans votre entourage badistique (voire au délà ?). Peut-être pourrez vous-même partager vos expériences avec d’autres, ici même en commentaire de cet édito pour confirmer les bienfaits de cet état d’esprit ? N’hésitez pas en tous cas à le partager autour de vous. Sur vos pages de clubs, sur vos réseaux sociaux. Qui sait ? Un cercle vertueux, cela commence toujours par un petit coup de crayon… suivi d’un petit coup de pouce ;)


D’ici là, je vous souhaite, au nom de toute l’équipe de Badzine, une merveilleuse année 2021. Qu’elle vous apporte à tous la santé, d’abord, mais aussi tous ces moments de bonheur simple que nous ne prendrons plus pour acquis. Comme celui, délicieux, de se retrouver autour d’un filet, une raquette à la main…


Raphaël Sachetat

627 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout
Groupe-8.png
Groupe-5.png
Fond 3.png