BWF FINALS 2019 - Les « Daddies » sacrés, Chen Yu Fei n°1 mondiale !

La saison 2019 du circuit international touche à sa fin. Et ce sont les Chinois, avec 3 titres, qui sont les grands vainqueurs de ces BWF Finals, chez eux, à six mois des Jeux de Tokyo.


Les Indonésiens Ahsan et Setiawan, champions du monde en titre, concluent leur saison 2019 au sommet.

Jamais 2 sans 3 ! Les champions du monde indonésiens du double hommes Ahsan et Setiawan, réalisent pour la 3e fois de leur carrière, le doublé Monde - BWF Finals. En 2013 et 2015, Ahsan (32 ans) et Setiawan (35 ans), aujourd’hui surnommés les « Daddies » pour leur âge, remportent les championnats du monde. Et quelques mois plus tard ils seront titrés lors des Super Series Finals.


En 2019, on change la formule mais on garde les mêmes acteurs. Sacrés à Bâle en août dernier, Ahsan et Setiawan viennent de s’offrir un troisième doublé à Guangzhou face aux Nippons Endo et Watanabe lors des BWF Finals. Ils deviennent par ailleurs, la première paire de DH de l’histoire à remporter le All England, les Championnats du monde et les finales du circuit BWF la même année.


Cette défaite du double hommes japonais prive le pays du soleil levant d’un doublé puisque Kento Momota a remporté, plus tôt dans la journée, le titre en simple hommes. Le n°1 mondial bat ainsi le record de Lee Chong Wei du nombre de titres (Super 500 et +) sur une année civile avec 8 victoires en 2019. Son adversaire indonésien Anthony Ginting échoue lui en finale pour la 5e fois de la saison.


À six mois des Jeux de Tokyo, c’est donc la Chine qui sort grande gagnante de ces finales avec trois sacres. En simple dames, Chen Yu Fei a fait tomber la n°1 mondiale Tai Tzu Ying s’offrant par la même occasion un 7e titre cette année. La sentence est alors double pour la Taïwanaise qui perd à la fois la finale et sa place de leader au classement mondial ! Chen Yu Fei devient la première joueuse chinoise à devenir n°1 mondiale depuis Li Xuerui en juin 2015.


Surprise aussi en double dames. Les championnes du monde japonaises Matsumoto et Nagahara n’imitent pas leurs homologues indonésiens du double hommes, car pas de doublé pour elles. Elles s’inclinent face aux Chinoises Chen et Jia.

Et en mixte, les n°1 mondiaux Zheng et Huang concluent une année 2019 historique au sommet. Pour la première fois de l’histoire une paire (ou un joueur) remporte les 3 Super 1000 et les Finals, à savoir les trois tournois majeurs du circuit hors championnats du monde. Impressionnant. Ils prennent ainsi leur revanche face à leurs compatriotes Wang et Huang, titrés l’an passé.


Retrouvez le meilleur des finales, en photos, sur le compte Instagram de Badzine !



Photos (live) : Badmintonphoto.

© 2020 Badzine